Overcooked: le jeu vidéo collaboratif à l'ambiance de cuisine survoltée

© Capture d'écran.

C'est l'un des jeux les plus réussis de l'année 2017: Overcooked a gagné le coeur des critiques et celui des foules en proposant un gameplay accessible à tous où la collaboration constitue l'élément central. Si le débat sur la violence dans les jeux vidéos refait régulièrement son apparition, des études scientifiques ont également prouvé les bienfaits des scénarios impliquant un travail en équipe.

Une quête culinaire

Dans le royaume Oignon, une équipe de cuisiniers doit affronter des cuisines de plus en plus complexes afin d'acquérir une dextérité sans pareille qui leur permettra de battre (en fait de nourrir) le monstre final qui menace le royaume.

En effet, Overcooked c'est un jeu de cuisine. Mais pas n'importe lequel, un de ceux auxquels on reste scotché ! Une équipe de cuisiniers s'entraide dans une course contre la montre pour livrer le maximum de plats possibles dans le temps imparti. Les tâches à effectuer sont simples: découper les aliments, les faire cuire, les placer sur une assiette, délivrer la commande et faire la vaisselle. Pour chaque commande livrée avec succès, on reçoit de l'argent qui permet de décrocher à la fin de la mission une, deux ou trois étoiles et de déverrouiller les défis suivants.

Si la cuisine de départ est assez basique, les suivantes sont de véritables défis et c'est là que réside toute la complexité du jeu. Les joueurs se retrouvent à cuisiner du poisson frit pour des pingouins sur un iceberg glissant ou au milieu d'un champs de lave sur des plaques mouvantes. En plus de l'environnement extrême, ils doivent également éviter des boules de feu, poursuivre des rats qui volent leur nourriture et courir après leurs planches à découper qui ont tendance à se retrouver de l'autre côté de la pièce. Sur fond de musique rythmée, l'adrénaline monte et l'ambiance en cuisine, et dans votre salon, devient survoltée!

Les interactions entre les cuisiniers sont permanentes car l'équipe se doit d'être coordonnée et stratégique. Il faut se répartir les tâches, les prioriser mais aussi savoir retomber sur ses pieds quand un élément disruptif apparaît et surtout communiquer tout le temps. Des soft skills qui sont tout à fait transposables dans la vie réelle.

Les bienfaits
Deux enquêtes menées respectivement par des chercheurs de l'University of Gothenburg en Suède et la Texas Tech University, mettent en valeur les bienfaits associés à la pratiques des jeux vidéo collaboratifs. Non seulement ils proposent des alternatives au mode de compétition largement diffusé actuellement dans la société mais ils permettent également de transposer les compétences acquises dans des situations sociales ultérieures.

Les joueurs, qui ont collaborés en équipe lors du jeu, développent des comportements d'entraide et d'empathie dans les situations sociales présentées, non seulement avec les membres de leur équipe mais également envers les membres des autres équipes même si celles-ci étaient en compétition. Ils se concentrent sur la meilleure manière d'avoir des interactions bénéfiques et non sur la violence ou l'agression. Jouer à des jeux vidéos collaboratifs encouragerait donc la coopération tout en diminuant l'agressivité.

Pour pouvoir réussir une mission dans un jeu collaboratif, il faut être attentif à ses coéquipiers, leurs donner des rôles dans lesquels ils exploitent le maximum de leurs forces, oser exprimer ses idées et construire des stratégies. Des compétences qui seront bien utiles et gratifiantes dans un travail en équipe, que ce soit dans les études, au boulot, en famille ou avec des amis.

Morgane Goffin 15/04/18 - 10h02