Le 3-4-3 est le meilleur système pour la Belgique, estime Thomas Meunier

© photo news.

Thomas Meunier a retrouvé lundi, à l'occasion de l'entraînement des Diables Rouges avant le match contre le Japon, le stade Jan Breydel, où il a évolué pendant cinq ans. "C'est un plaisir de revenir ici", a déclaré l'arrière latéral. "J'ai fait un petit tour en voiture par le quartier où j'habitais. Les stewards sont les mêmes, j'ai repris la même place dans le vestiaire, à côté du capitaine Simons, c'est agréable."

L'instant nostalgie est vite passé. Meunier a ensuite dû répondre aux questions par rapport aux propos de Kevin De Bruyne. "Pour moi, la tactique est bonne, c'est la discipline tactique qu'il faut travailler", analyse Meunier. "On l'a vu contre le Mexique, en première période ils n'ont eu que deux occasions, le penalty et un tir. On a exécuté un très bon pressing. Le seul souci, c'était que le bloc était trop bas. En récupération de balle, on n'accompagnait pas assez offensivement, et c'est là qu'on a été pris en défaut. En deuxième période, on a arrêté le pressing et on s'est rendu la tâche plus difficile. On a vu la différence, on était toujours en un contre un sur le côté."

"Pour moi, le 3-4-3 est le meilleur système que la Belgique puisse avoir", a ajouté le latéral du Paris Saint-Germain. "Le problème c'est qu'il faut que les onze joueurs sur le terrain suivent offensivement et défensivement. Si un joueur ne fait pas la transition ou ne respecte pas la discipline tactique, ça créé des décalages."

"Kevin est quelqu'un d'honnête et franc"
Selon De Bruyne, la Belgique joue trop sur base du talent. Un avis que ne partage pas Meunier. "Quand Dries Mertens rentre et fait 2 assists, il fait tout simplement son boulot, il se sent concerné, il a des qualités immenses qu'il met au service collectivité. Un joueur qui fait la différence, ça fait partie de la collectivité. On l'a vu par exemple sur le deuxième but: on part d'une récupération, Lukaku au démarquage, Hazard en soutien, Dries qui centre... Il y a quatre ou cinq joueurs impliqués alors qu'on est dans les 20 derniers mètres. Si les onze joueurs investis se donnent à cent pour cent, on aura toujours l'avantage sur l'adversaire, cela reste le principal. Il faut laisser la responsabilité tactique au coach, les joueurs doivent s'impliquer du mieux qu'ils peuvent. Quand on voit les matches qu'on a faits pendant la qualification, il n'y a pas péril en la demeure."

Meunier ne critique pas De Bruyne pour s'être exprimé de la sorte en public. "Kevin est quelqu'un d'honnête et franc. Il dit ce qu'il pense, c'est intéressant d'avoir des caractères comme ça. C'est mieux qu'il dise quelque chose comme ça maintenant que pendant la Coupe du monde. Il dit peut-être ça pour provoquer une réaction. J'espère qu'il en a parlé avec le coach avant."

Par: rédaction 13/11/17 - 18h46