Nicola Sirkis: "J'ai trouvé ça ignoble de rouvrir le Bataclan"

© photo news.

"C'est plutôt un lieu de respect et de mémoire", estime le leader d'Indochine.

Le treizième album d'Indochine, baptisé justement "13", sort ce vendredi. Dans les pages du Parisien, Nicola Sirkis confie: "En arriver au 13e album, c'est un exploit. Qu'il soit attendu comme ça, c'est irrationnel."

Interrogé sur les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, le chanteur de 58 ans a déclaré qu'il ne voulait plus jamais rejouer au Bataclan. "Jamais. Et même pas assister à un concert. On n'est pas beaucoup à le dire. J'ai trouvé ça ignoble de rouvrir cette salle. On a perdu des gens que l'on connaissait là-bas. Je suis pour en faire un sanctuaire, un monument. Quelques jours après, il y a eu un lobbying des producteurs de spectacles tous réunis en conférence de presse alors qu'ils se détestent tous. Mais là, ils étaient unis pour dire: Il faut que l'Etat nous aide. J'ai trouvé ça abject."

Ce vendredi matin sur Europe 1, Nicola Sirkis a précisé: "Je n'ai aucune légitimité à le dire, sauf mon opinion et je l'assume. Je trouve cela délicat par rapport aux événements qui s'y sont passés... C'est plutôt un lieu de respect et de mémoire."

Nicola et sa fillé, Théa © photo news.

Nicola Sirkis se justifie sur sa prise de... par Europe1fr

Par Catherine Delvaux. 8/09/17 - 11h24