En Belgique, chaque détenu pourra utiliser son propre téléphone dans sa cellule

© thinkstock.

Selon Het Nieuwsblad, le prisonnier pourra appeler la personne de son choix. Le but? Il est double: réduire la charge de travail des agents pénitentiaires et augmenter la sécurité en prison.

D'après Het Nieuwsblad, les câbles téléphoniques sont en train d'être installés dans les prisons en Belgique. D'ici le mois de novembre, le réseau sera étendu dans tous les établissements pénitentiaires belges.

Moins de boulot pour les agents pénitentiaires
"Téléphoner depuis la cellule doit augmenter la sécurité en prison", a déclaré Kathleen Van de Vijver, porte-parole de l'administration pénitentiaire. Concrètement, chaque détenu bénéficiera de son propre appareil téléphonique dans sa cellule. Ce qui veut dire que les agents pénitentiaires ne devront plus accompagner les prisonniers pour leur permettre de passer un coup de fil.

"Le détenu pourra appeler la personne de son choix quand il le désire", ajoute Kathleen Van de Vijver. "Quelqu'un qui n'arrive pas à joindre par téléphone ses enfants quand ils rentrent de l'école est frustré. Avec ce dispositif, cela n'arrivera plus."

Blacklist
Petites précisions: les détenus ne pourront pas recevoir d'appels. Une blacklist avec des numéros interdits (les services de police, le palais royal ou les politiciens) sera également dressée.

"Certains détenus ne pourront appeler que leurs avocats. Seul un juge pourra écouter ces appels", souligne la porte-parole de l'administration pénitentiaire.

Christophe Da Silva 13/07/17 - 13h57