Assassinat à Middelkerke: une étudiante en droit libérée

© Henk Deleu.

La chambre du conseil de Bruges a libéré sous conditions mardi Kelly D., une jeune femme de 21 ans, dans le cadre du dossier concernant un assassinat perpétré dans un camping de Middelkerke. Elle était uniquement soupçonnée de recel de cadavre. Les quatre autres suspects sont, eux, maintenus en détention.

La police de Middelkerke avait arrêté lors d'un contrôle début décembre un véhicule suspect, avec trois occupants à son bord. Un corps sans vie avait été découvert dans le coffre. La victime, un homme originaire d'Ostende, présentait des blessures graves au niveau du cou. Le motif des tueurs présumés reste peu clair.

Les trois occupants de la voiture, soupçonnés d'assassinat et de recel de cadavre, ont été présentés à un juge d'instruction. Deux autres personnes, Kelly D. et son ami Bruno C., ont également été arrêtées dans un camping à proximité pour recel de cadavre. Ils avaient quitté Namur pour rejoindre Middelkerke.

Le conducteur et l'un des passagers de la voiture affirment qu'ils se sont rendus à la Côte pour "résoudre un problème". Les trois suspects principaux seraient des Wallons habitant à Middelkerke. L'un d'eux, Julien B., est connu de la justice. Il s'est notamment retrouvé derrière les barreaux fin août pour un vol avec violence commis en rue.

Mardi, les avocats de Kelly D. ont plaidé avec succès la libération de leur cliente. La jeune femme devra toutefois se soumettre à certaines conditions, dont celle de poursuivre ses études de droit. Le parquet peut interjeter appel de cette décision.

Par: rédaction 13/03/18 - 14h44