Cinq ans après sa mort, sa famille découvre la vérité: "Geert a été étranglé par sa femme"

© Benoit De Freine.

Le corps de Geert Eliano, un Flamand de 44 ans, a été exhumé cinq ans après sa mort en Equateur. Il semblerait aujourd'hui que l'homme ne soit pas mort naturellement, mais bien par strangulation. Sa veuve équatorienne est la principale suspecte. Les frères et sœurs de Geert sont pour leur part persuadés de la culpabilité de cette femme. "Il est temps que la vérité soit faite".

Le 3 février 2013, Linda Eliano reçoit un coup de fil d'Equateur. "Geert. Mort. Attaque". Viviana, l'épouse équatorienne de son frère, vient de lui annoncer le décès de Geert. Elle se pose mille questions mais la ligne est mauvaise et Viviana coupe court à la conversation. Linda téléphone alors immédiatement à ses autres frères et sœurs pour leur apprendre la terrible nouvelle. "Evidemment, nous voulions tout savoir. Surtout parce que nous étions déjà inquiets". Cinq ans après le décès soudain de leur frère, Sonia et Gino ont décidé de raconter leur histoire à Het Laatste Nieuws

En 2000, Geert rencontre Viviana, de dix ans sa cadette, alors qu'elle rend visite à une amie en Belgique. Deux ans plus tard, le couple se marie et fonde une famille. En 2010, ils finissent par déménager en Equateur. Selon la famille de Geert, cette décision a été prise sous la pression de Viviana. Elle aurait en effet menacé son mari de ne plus jamais le laisser voir leurs filles s'il ne la suivait pas dans son pays natal. 

Inquiétude
Là-bas, Geert ouvre une ferme et se met à cultiver des fèves de cacao, des bananes et d'autres fruits. Mais sa famille s'inquiète de le voir si amaigri lors d'une visite en Belgique en 2012 - la seule qu'il ne fera jamais. L'un de ses cousins envisage alors de se rendre en Equateur. Trop tard: Geert décède le 3 février 2013. 

Après l'annonce du décès, les explications de Viviana changent sans cesse. "Il y avait une période de trois heures dont Viviana ne pouvait pas parler: d'abord Geert était mort à la maison tôt le matin, puis à l'hôpital à cause de problèmes cardiaques. Dans quel hôpital? Elle l'ignorait. Ensuite, elle a expliqué qu'il avait bu trop de whiskys et de caipirinhas lors d'une fête la nuit précédente. Ce n'était pas vrai, nous le savions grâce à d'autres personnes présentes lors de cette soirée. Viviana mentait à propos de tout. Mais pourquoi?"

Mort naturelle
Contre toute attente, Viviana réclame elle-même une autopsie, qui ne révèle rien de suspect. Les médecins concluent à une mort naturelle, et la famille Eliano enterre Geert. Mais au fond, elle ne croit pas à cette version.  

Au vu des mensonges de Viviana, la famille Eliano partage ses doutes à la police judiciaire fédérale à Asse, où une enquête est ouverte. Les enquêteurs découvrent alors que l'Equatorienne avait plusieurs amants, et voulait divorcer de Geert et garder ses terres. Convaincus que Geert n'est pas mort naturellement, les enquêteurs se rendent donc en Equateur afin d'exhumer et analyser sa dépouille à la demande de la justice belge. Ils découvrent ainsi ce que la famille redoutait le plus: Geert a bien été tué par strangulation.

"Le coupable doit être puni"
La semaine dernière, cinq ans après les faits, une enquête pour meurtre a finalement été ouverte en Equateur. Viviana fait partie des suspects, mais n'a pas été arrêtée. "Nos collègues là-bas sont certainement de bonne volonté, mais le système judiciaire fonctionne différemment", explique Wenke Roggen, du parquet fédéral. Selon le parquet fédéral, les autorités équatoriennes disposent de 90 jours pour mener leur enquête et décider d'entamer des poursuites, mais cette affaire sera suivie de près en Belgique.

De leur côté, les frères et soeurs de Geert désirent aujourd'hui obtenir justice. "Ça a pris du temps, mais nous sommes soulagés que les choses commencent enfin à bouger. Nous savons que Geert a été étranglé, maintenant nous voulons connaître toute la vérité. Le coupable doit être puni".

Par: rédaction 13/06/18 - 12h41