Nordahl Lelandais admet avoir "pris en stop" Arthur Noyer

© Twitter.

Nordahl Lelandais, mis en examen en décembre pour l'assassinat du caporal Arthur Noyer, a avoué avoir pris en stop le militaire de 23 ans le soir de sa disparition en avril dernier en Savoie, mais il affirme l'avoir "déposé un peu plus loin". Cet aveu a été fait devant la juge d'instruction de Chambéry chargée de l'affaire lors de son audition le 5 février.

Après une soirée en boîte de nuit, Arthur Noyer avait disparu la nuit du 11 au 12 avril 2017. Le crâne du caporal avait été découvert le 7 septembre dernier et formellement identifié en décembre grâce à l'analyse ADN. Dans la foulée, Nordhal Lelandais avait été mis en examen pour assassinat. 

Jusqu'à la révélation du 5 février dernier, il avait simplement admis être présent à Chambéry le soir de la disparition.

Les téléphones portables du suspect et de la victime avaient été bornés aux mêmes endroits aux mêmes moments.

Ce mode opératoire fait penser à la disparition de Maëlys, 8 ans. Après des mois de silence et la découverte de nouveaux indices, l'ex-militaire de 34 ans a fini par avouer avoir tué "involontairement" l'enfant disparue lors d'un mariage.

Par: rédaction 9/03/18 - 09h01