Ex-agent double russe: "Ce n'est pas notre problème"

© ap.

L'empoisonnement au Royaume-Uni de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et de sa fille "n'est pas le problème" de la Russie, a déclaré lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

"De toute façon, ce n'est pas notre problème. Le citoyen russe mentionné avait travaillé pour l'un des services spéciaux britanniques, l'incident s'est passé en territoire britannique et ce n'est d'aucune façon le problème de la Russie, encore moins de ses dirigeants", a-t-il déclaré. 

Déclaration attendue 
Selon plusieurs quotidiens britanniques, Theresa May, qui réunit lundi un Conseil de sécurité nationale, serait sur le point de dénoncer l'implication de la Russie dans cet incident. Elle devrait faire une déclaration devant le parlement vers 17h30.

Rappel des faits
Sergueï Skripal, 66 ans, et sa fille Ioulia, 33 ans, ont été retrouvés inconscients le 4 mars sur un banc de Salisbury (sud de l'Angleterre), où vit l'ex-espion. Condamné en 2006 pour avoir livré des informations à la Grande-Bretagne, cet ancien colonel du GRU (renseignement militaire russe) avait été échangé en 2010, avec trois autres agents doubles, contre des espions russes arrêtés aux Etats-Unis.

Empoisonnement
L'ex-espion et sa fille ont été empoisonnés par un agent innervant, substance chimique qui agit sur le système nerveux et peut entraîner la mort. Les victimes se trouvaient dimanche dans un état "critique mais stable" en soins intensifs.

© epa.
Pub "The Mill" à Salisbury, dernier établissement fréquenté par Sergueï Skripal et sa fille avant leur hospitalisation. © reuters.
Périmètre de sécurité autour du parc où les deux victimes ont été retrouvées. © reuters.
La Première ministre britannique Theresa May. © getty.

Par: rédaction 12/03/18 - 16h33