Des fusils en libre-service pour plus de contrôle des armes aux États-Unis

© afp.

Cela ressemble à des bornes de vélos publics sauf qu'ici ce sont des armes que le passant est invité à retirer.

Pendant une semaine dans le centre de Chicago, l'agence de publicité The Escape Pod et le Brady Center, un groupe de pression luttant contre le port d'armes aux États-Unis, a installé le "Chicago Gun Share Program", une fausse station-service de fusils. Le but: interpeller le public sur la question des armes à feu.

Sur chaque réplique de fusil AR-15 (l'arme employée notamment par l'auteur de la fusillade de Parkland en Floride, 17 morts), le badaud peut lire une inscription: "déverrouillez l'arme et chargez-la". Juste à côté des bornes, un terminal permet non pas de payer la location du fusil mais de verser un don à l'association. "Notre objectif est d'alerter et de sensibiliser sur ce problème majeur. Il faut montrer comment il est simple, pour un citoyen, d'obtenir une arme de guerre", explique Max Samis, l'attaché de presse du Brady Center. "De plus, Chicago est l'une des villes ayant le plus souffert de la violence des armes à feu."

L'installation a été retirée ce mercedi 16 mai.

© afp.
© afp.

Par: rédaction 17/05/18 - 15h41