Il construit son vaisseau spatial pour se rendre sur une planète imaginaire

© Twitter.

La planète n'existe que dans ses romans.

À 87 ans, l'Espagnol Lucio Ballesteros vient de terminer la construction du vaisseau spatial susceptible de le conduire sur la planète 10/7, une planète fictive qu'il a imaginée dans ses romans. L'homme a dépensé pas moins de 100.000 euros pour mettre au point l'engin, qui pèse déjà plus d'une tonne.

Une complexité extrême
Composé d'aluminium et de méthacrylate, le vaisseau mesure 18 mètres de diamètre et 20 mètres de haut. L'objet est d'une complexité extrême, garantit son auteur. Pour la comprendre, les hommes doivent encore "évoluer psychiquement spirituellement".

La planète 10/7
La planète 10/7 serait habitée, selon les romans de Lucio Ballestros, par des êtres plus grands que les humains. Le chiffre dix ferait référence à Dieu et le chiffre sept aux différentes dimensions de l'être humain. 

Un départ pas pour tout de suite
L'écrivain devra pourtant attendre encore quelques temps avant de faire fonctionner son engin puisqu'il reste, dit-il, encore quelques moteurs à installer.

Jeanne Poma. 1/12/18 - 09h01