La chose à ne pas faire le lendemain d'une cuite

© Thinkstock.

Transpirer pour évacuer? Mauvaise idée.

Vous avez trop bu et vous estimez, le lendemain matin, que vous devez évacuer tout l'alcool accumulé et que courir vous ferait du bien? Sachez que vous avez tort et qu'il vaut mieux rester sous la couette. Selon Ian Streezt, coach personnel dans une salle de boxe londonienne qui se confie à The Independent, "le problème majeur de la gueule de bois, c'est la déshydratation et en essayant de transpirer l'alcool qu'on a bu la veille, on se déshydrate encore plus."

L'exercice se révèle être plus physique, à cause de la fatigue inévitable, des douleurs musculaires et des possibles nausées qui accompagnent l'effort et la gueule de bois. Selon Mila Lazaar, à la tête d'un studio de Fitness à Londres, on manque de sucre dans le sang, la fatigue est plus intense. "Ca peut faire en sorte que notre coordination est pire que d'habitude: on risque donc de se blesser."

Par: Deborah Laurent 13/06/18 - 10h00