"Les commérages, c'est bon pour la santé"

© thinkstock.

Autant être honnête, il arrive à tout le monde de faire des commérages. Parfois, le plus proche des amis peut faire quelque chose de tellement surprenant que l'on a besoin d'en parler avec quelqu'un d'autre. Le Docteur Goali Saedi nous explique pourquoi c'est un acte tout à fait normal et même bon pour nous.

Ça aide à se défouler (à petites doses)
"Chaque fois que nous partageons une mésaventure avec une personne de confiance, on se déstresse. C'est un élément essentiel à la confiance", explique le Docteur Saedi. "Parler librement avec un proche peut faire office de thérapie et il est très important de parler des sujets qui préoccupent." Evidemment, les ragots incessants sur la même personne ne feront qu'augmenter votre frustration alors restez constructif. 

"Il est certainement beaucoup plus bénéfique de parler d'une expérience difficile et de trouver des solutions plutôt que de directement se disputer avec celui dont on parle", suggère le Docteur Saedi.  

Ça aide à recadrer une amitié
Parfois, parler d'une situation qui nous préoccupe peut nous apprendre beaucoup. Il y a peut-être des choses que l'on avait pas remarquées et qui ont été faites sans qu'on le sache. Les commérages peuvent alors répondre à notre besoin de sécurité et notre besoin de mieux connaître notre environnement.  

Une étude a révélé que ceux qui se soucient d'une personne indigne de confiance étaient en fait les plus susceptibles de parler derrière le dos des autres, mais pour une bonne raison: avertir leur groupe de la présence éventuelle d'amis toxiques. Discuter d'un comportement qui vous blesse légitimement ou d'un autre ami peut vous conduire à affronter le problème.  

Cela peut restaurer la confiance que vous aviez en quelqu'un
Les gens susceptibles de raconter des ragots améliorent parfois leur comportement égoïste pour être à nouveau aimé et accepté par le groupe.  

Vous apprenez ainsi les règles du groupe

"Ce qui nous irrite chez les autres peut être instructif sur nos propres actions. Cela nous montre si l'on doit continuer à entretenir une relation avec cette personne ou non", continue Goali Saedo. Le fait que le groupe rejette un comportement nous incitera à ne pas répéter ce comportement. Analyser des actions inacceptables nous aide à grandir. Parlez des autres à vos amis vous aide donc à travailler sur vous-même et vous rendre un peu plus sociable.

Jeanne Poma. 13/03/18 - 17h19