"Je ne dirai jamais à ma fille qu'elle est belle"

© Facebook Clare O'Reilly.

Après avoir remarqué que sa petite fille recevait sans cesse des compliments par des inconnus, Clare O'Reilly, une maman anglaise de 39 ans, a pris la décision de ne jamais faire de commentaire sur son physique afin de ne pas perturber sa confiance en elle.

Maman de deux garçons et d'une petite fille prénommée Annie, Clare O'Reilly a rapidement constaté que les gens traitaient ses enfants différemment. Alors que ses garçons étaient qualifiés de "forts", "robustes" ou "aventureux", Annie était uniquement complimentée pour son physique.  "Cela peut sembler ingrat d'être irrité par ces commentaires bien intentionnés, mais j'ai commencé à m'inquiéter de l'accent mis sur l'apparence physique de ma fille, et des conséquences que cela pourrait avoir sur son estime de soi en grandissant", a expliqué Clare O'Reilly dans un témoignage publié sur le site du  Daily Mail.

Consciente des diktats de beauté imposés aux femmes, cette maman a alors pris la décision d'agir à son niveau, pour contre-balancer tous ces commentaires innocents sur la beauté de sa fille. "En regardant ma fille, innocemment inconsciente de sa propre apparence, j'étais soudain déterminée à faire tout ce que je pouvais pour équilibrer les choses. J'ai décidé très tôt que je dirais jamais à Annie qu'elle est belle, magnifique, ou même jolie. Je ne la complimenterai jamais pour son physique".

Les qualités plutôt que le physique
Bien qu'elle adore les "grands yeux bruns", le "magnifique sourire" et le "teint de porcelaine" de sa fille, Clare O'Reilly préfère complimenter ses talents sportifs et musicaux, ou encore ses capacités intellectuelles. "Certains amis disent qu'Annie finira par avoir l'impression qu'elle n'est pas jolie, mais je ne suis pas d'accord. Plus on prête attention à son apparence, plus une petite fille va croire que de telles choses sont importantes. Et peut-être qu'elle commencera à penser que c'est la seule chose qui compte pour elle", justifie Clare. 

Selon Renee Engeln, professeur de psychologie et auteur du bouquin "Beauty Sick: Comment l'obession culturelle de l'apparence fait du mal aux filles et aux femmes", les compliments d'une mère aident en effet à déterminer ce que sa fille considère comme important. Il serait donc préférable de complimenter des qualités comme la générosité, la gentillesse ou encore le courage plutôt que le physique. 

Clare espère aujourd'hui que sa fille ne se comparera jamais aux autres, comme elle a pu le faire durant son adolescence. "Je sais que les années apporteront des défis nouveaux et plus difficiles. Mais j'espère lui avoir donné le soutien dont elle a besoin pour surmonter le chaos de l'adolescence. Tant qu'elle continuera à valoriser ses talents, son travail acharné et sa nature bienveillante au-dessus de son apparence, je serai une mère heureuse", conclut-elle.

Par: rédaction 11/05/18 - 09h44