Un bébé se fait percer les oreilles, il finit aux urgences

© thinkstock.

Pour un grand nombre de petites filles, se faire percer les oreilles fait partie des grandes étapes avant de se lancer dans l'adolescence. Pour d'autres, cela n'a aucun intérêt. Mais en dehors du problème éthique de savoir si les enfants sont assez grands pour savoir ce qu'ils veulent, un autre sujet fait débat: la manière dont les oreilles sont percées.

Zack Watson est un professionnel du piercing mais aussi un père, c'est pourquoi il utilise des pistolets particuliers lorsqu'il perce les oreilles des enfants. Pour cet artiste de Pennsylvanie, les parents devraient réfléchir à deux fois avant de percer les oreilles de leurs enfants, surtout s'ils le font dans un endroit où les gens ne sont pas professionnels.  

Son conseil n'a pas été écouté par un de ses clients et le bébé en a subi les conséquences. Zach Watson a voulu avertir ses clients en parlant de cette histoire sur les réseaux sociaux:  

"Elle est allée à un centre commercial près de chez elle et elle est tombée sur un adolescent qui n'avait pas été formé. Pour percer les oreilles du bébé, il a utilisé un pistolet qu'on utilise généralement pour les bœufs. Et en plus il lui a mis des boucles d'oreilles de mauvaises qualité".

Un bébé se fait percer les oreilles et termine aux urgences © Zach Watson Facebook.

Pour l'expert en piercing, la procédure a été bâclée. En effet, les pistolets doivent normalement être stérilisés. Il faut utiliser des produits qui aideront à la cicatrisation. Et le bijou doit respecter les normes en vigueur, surtout pour les implants de longue durée.  

"Heureusement, que le bébé a pu être soigné. Malgré les cicatrices, il pourra se faire percer les oreilles plus tard, s'il le souhaite. Cette expérience a été traumatisante" ajoute Zach Watson. Cette histoire a permis à ce professionnel d'expliquer pourquoi il ne perce pas les oreilles des bébés et d'inciter les parents à mieux contrôler les lieux où ils font percer les oreilles de leurs enfants.

Zach Watson, professionnel du piercing © Zach Watson Facebook.

Jeanne Poma. 13/03/18 - 16h25