En 2019, elles arrêtent le shopping

© getty.

Sur YouTube, de plus en plus de jeunes femmes se lancent un défi qui peut sembler impossible: celui de ne rien acheter pendant toute une année.

Il y a deux ans, nous vous avions déjà parlé de Michelle McGagh, une journaliste britannique qui avait décidé de ne rien dépenser pendant un an, après avoir constaté, avec horreur, qu'elle gaspillait en moyenne 450 euros par an en cafés à emporter. En limitant ses dépenses au strict minimum, elle avait réussi à rembourser 25.000 euros de son prêt hypothécaire en un an.

Aujourd'hui, le défi, surnommé le "No-buy year" en anglais, séduit de plus en plus de jeunes femmes, fatiguées d'acheter sans cesse des produits qu'elles n'arrivent pas à terminer. Dans une vidéo, Hannah Louise Poston, une YouTubeuse américaine, explique ce qui l'a poussée à prendre une décision aussi radicale. Fan de mode et de maquillage, elle dépensait beaucoup d'argent de manière irréfléchie, pour des choses qui ne lui apportaient qu'un plaisir éphémère.

"Je savais que c'était trop et pourtant, je continuais", confie la jeune femme. "Je ne connaissais pas la vraie valeur des choses et j'avais peur de regarder mon compte en banque." Elle évoque aussi ce sentiment de toujours avoir besoin de vouloir quelque chose de nouveau, pour pouvoir satisfaire ses envies et une grande angoisse si le produit désiré n'était plus disponible. Pire, le shopping était devenu sa principale source de distraction dans la vie. "J'ai laissé les entreprises et les marques m'habituer à trop dépenser au lieu de me fixer un budget."

Pour Hailey Evans, une maquilleuse professionnelle, il s'agit surtout d'éviter les achats non essentiels et d'utiliser le plus possible ce qu'elle possède déjà. En 2019, elle désire économiser pour voyager ou investir dans des expériences au lieu de biens matériels. Elle a donc décidé de ne rien acheter sauf si elle doit remplacer un objet cassé ou un produit terminé.

Au bout d'un an d'expérience en 2018, Hannah a pu dresser le bilan au mois de décembre. Au total, elle s'est débarrassée de 319 produits de beauté, soit en les utilisant, soit en les donnant. Elle estime avoir économisé au moins 2.365 dollars (2.073 euros) en maquillage et produits de beauté (tout ce qu'elle aurait voulu acheter) et 1.540 dollars (1.350 euros) pour des vêtements ou objets de déco.

Par Catherine Delvaux. 6/01/19 - 12h00