Critiqué par Stéphane Guillon, Thierry Ardisson contre-attaque

© photo news.

Dans son nouveau livre, "Journal d'un infréquentable", l'humoriste fait allusion à son ancien patron, qu'il accuse de "pleurer sur commande" à l'antenne.

Invité mardi soir sur le plateau de "C à vous", Stéphane Guillon n'a pas été tendre avec Thierry Ardisson. Après avoir raconté la façon dont il a été écarté de "Salut les Terriens", l'humoriste a été interrogé sur certains passages de son livre, "Journal d'un infréquentable". Dans cet ouvrage, il parle notamment de celui qu'il surnomme "le Patron", sans jamais le nommer, et qui serait, selon lui, capable de "pleurer sur commande". 

"Il adore pleurer sur antenne, ça l'humanise", raconte Stéphane Guillon, avant de préciser qu'il ne pleure pas toujours au bon moment. Dans ces cas-là, "on coupe et on refait la séquence pour qu'il pleure exactement là où il a décidé de pleurer puisqu'en conférence de rédaction on décide que Thierry pleure à tel moment", a-t-il poursuivi face à Anne-Élisabeth Lemoine et ses chroniqueurs.

Fake news
Suite à ces déclarations, Thierry Ardisson a répondu à son ancien chroniqueur dans une lettre au vitriol. "Après ton échec au cinéma, puis ton échec au théâtre, il ne te reste plus que l'invention de fake news pour exister médiatiquement", écrit l'homme en noir. "En dix ans, tu n'as jamais participé à aucune conférence de Salut les terriens! et tu n'as pas davantage été présent lors des tournages des témoignages".

L'animateur fait ensuite allusion au salaire que Stéphane Guillon touchait lors de sa participation à son émission. "En revanche, tu gagnais 10.000 euros par semaine et je comprends qu'aujourd'hui cela te manque cruellement. Mais de là à mentir et à me dénigrer sans raison et sans preuve, il y a une limite que tu franchis dans la honte".

De son côté, Stéphane Guillon n'a pas encore répondu, et s'est contenté de se féliciter des bonnes audiences lors de son passage dans l'émission de France 5.

Par: rédaction 14/03/18 - 15h33