Voilà comment vit la chanteuse Enya aujourd'hui

© AF.

Sa musique n'inonde plus les chaînes de radio, elle ne se produit plus sur scène et évite minutieusement les interviews. Mais Enya, qui a tout de même vendu 80 millions d'albums à travers le monde, demeure la femme la plus riche d'Irlande avec une fortune estimée à 113 millions d'euros. La quinquagénaire profite désormais de la vie comme elle l'entend: avec ses deux chats et dans un château historique irlandais.

Depuis la sortie en 1988 d'"Orinoco Flow", Eithne Patricia Ní Bhraonáin plus connue sous le nom d'Enya Brennan est tout simplement devenue un phénomène international hypnotisant. Pionnière du genre, la star qui chantait en gaélique irlandais a remporté quatre Grammy Awards et a vendu 80 millions de disques aux quatre coins du globe.

Un beau record pour celle qui n'a jamais fait de tournée et s'est contentée de quelques rares performances en public. Et qui ne gratifiait ses fans d'un nouvel album que tous les cinq à sept ans. "Mes fans doivent toujours énormément patienter et je leur en suis évidemment très reconnaissante. Mais ils savent, heureusement, que c'est parce que j'investis beaucoup de temps et d'efforts dans chaque nouveau projet", disait-elle en interview. Cela fut en tout cas sans effet sur ses ventes, ses fidèles admirateurs lui faisant engranger un patrimoine estimé à 130 millions d'euros, ce qui est d'ailleurs encore supérieur à celui d'Adèle, pour la comparaison.

Mes chats, ma forteresse et moi et moi et moi
Succès planétaire et renommée internationale ou pas, Enya ne finit jamais sur un plateau de télé ni à la une d'un tabloïd. Une vie de star d'un point de vue matériel, mais sans les projecteurs de la jet-set. Avec sa fortune, la chanteuse de 56 ans s'est acheté un immense château (au détour de la demeure de Bono, d'ailleurs) à Killiney, le "Bel-Air irlandais", et une résidence de vacances qui porte son nom en France. C'est tout.

C'est là, dans son manoir de la baie de Dublin et nulle part ailleurs, que la richissime chanteuse se sent chez elle. Acheté pour trois millions d'euros en 1997, le château a été entièrement rénové par la star. Les lieux sont chargés d'histoire: la bâtisse a été construite en 1840 par un Anglais qui voulait y accueillir... la reine Victoria. A Manderley Castle, Enya vit dans un cocon: "C'est un manoir vu de l'extérieur, mais une vraie maison vu de l'intérieur. Finalement c'est un tout petit château mais j'en suis tombée amoureuse". 

Célibat
Et avec ses deux chats, le château semble être le seul à avoir ravi le coeur de la chanteuse qui est, aux dernières nouvelles, célibataire depuis toujours. Mais point de tristesse dans cette forteresse: "Tout le monde sait que je mène une existence que beaucoup considèrent ennuyeuse. Je ne le ressens pas comme cela. Je suis en studio de 10 heures du matin à 17 heures. Le soir, j'invite des amis à manger chez moi sur le pouce. Ou je lis un livre. Ou alors je suis en voyage en quête d'inspiration. Evidemment, ce n'est pas avec ça que je vais remplir les pages des magazines à cancans", s'amusait-elle.

Si Enya se fait discrète, c'est aussi parce que les jugements de valeur et la manière dont les médias veulent faire entrer sa musique dans une case l'usent. "Dans les années 80 et 90, ma musique a été classée 'New Age aux USA'. Ils n'y connaissaient strictement rien, mais il fallait bien catégoriser ce que je faisais. Moi j'appelle ma musique Enya, tout simplement. Et ça m'évite un tas de discussions".

© Enya.
© Enya.

Par: rédaction 14/03/18 - 18h02