Meghan Markle égocentrique et manipulatrice? Un ancien ami témoigne

© photo news.

Le journaliste Piers Morgan a raconté comment la nouvelle duchesse de Sussex s'est servi de lui avant de couper totalement les ponts lorsqu'elle a rencontré le prince Harry.

Les révélations sur la personnalité de Meghan Markle se poursuivent... et se ressemblent. Après avoir été accusée d'avoir profité du prince, et d'avoir semé la discorde au sein de la famille royale britannique, c'est aujourd'hui l'un de ses anciens amis qui l'accuse de l'avoir "manipulé".

Dans un long article publié dans le Daily Mail, le journaliste britannique Piers Morgan est revenu sur sa courte relation avec Meghan Markle. En 2015, il décide de suivre l'actrice américaine sur Twitter. Quelques heures plus tard, il reçoit un message: "Merci de me suivre... je suis très fan de vous!", lui écrit-elle. 

"Je pensais que nous étions amis"
Pendant plus d'un an, Piers Morgan et Meghan Markle entretiennent une amitié par messages interposés. "Elle m'envoyait même des extraits d'épisode de sa série pour qu'on puisse discuter de l'intrigue à l'antenne", se souvient le journaliste.

En 2016, de passage à Londres, Meghan Markle propose au journaliste d'aller boire un verre. "Elle m'a parlé de sa famille, de quelques détails privés et très sensibles que je ne pourrais même pas répéter". Malgré leur bonne entente, cette rencontre fut pourtant la dernière. "Je m'imaginais vraiment, sous l'effet d'une grave méprise, que nous étions amis. Je me suis trompé. Elle a rencontré le prince Harry le soir-même, l'a revu le lendemain, et je n'ai plus jamais entendu parler d'elle". 

Pour Piers Morgan, celle qui est aujourd'hui devenue la duchesse de Sussex est "une actrice professionnelle et égocentrique qui a décroché le rôle de sa vie" en se mariant avec le prince Harry. "Elle a passé quasiment les vingt dernières années à côtoyer des gens tant qu'ils pouvaient lui être utiles avant de les jeter de sa vie, sans même un au revoir (...) Je le sais, je suis l'un d'eux", a-t-il conclu.

© photo news.

Par: rédaction 6/12/18 - 17h46