Delphine Boël va réclamer une astreinte de 5.000 euros par jour au roi Albert II

© anp.

Les avocats de Delphine Boël comptent réclamer 5.000 euros d'astreinte par jour de retard au roi en cas de nouveau refus de prélèvement d'ADN.

Le roi Albert II s'est pourvu en cassation contre les deux arrêts de la cour d'appel de Bruxelles qui lui imposent de se soumettre à un test ADN pour savoir s'il est le père biologique de Delphine Boël.

Jeudi 14 février, la cour d'appel décidera si le roi doit se soumettre immédiatemment à un test ADN, ou si le pourvoi en cassation est suspensif.  Si elle ordonne à nouveau au roi d'effectuer ce test, les avocats de Delphine Boël tenteront le maximum pour le forcer à s'y soumettre en demandant à la cour d'assortir cet ordre d'une astreinte de 5.000 euros par jour de retard. 

Delphine Boël a toujours dit être la fille du roi Albert II avec qui sa mère, Sybille de Selys Longchamps, a eu une liaison entre 1966 et 1984.

C'est en 1999 que Delphine Boël a été présentée comme la fille illégitime d'Albert II par certains médias. Albert II a reconnu ensuite que son épouse, la reine Paola, et lui avaient traversé une crise conjugale dans les années '70. Mais il n'a jamais admis être le père biologique de Delphine Boël.

© belga.

Par: rédaction 8/02/19 - 09h03