L'euro se reprend un peu face au dollar malgré les inquiétudes sur l'Italie

© getty.

L'euro se reprenait un peu jeudi face au dollar, après avoir touché un nouveau plus bas en cinq mois face aux interrogations sur la situation en Italie et à une confirmation du ralentissement de l'inflation en zone euro.

Vers 06H00 GMT (08H00 heure de Paris), l'euro valait 1,1830 contre 1,1808 dollar mercredi à 21H00 GMT. La devise est tombée mercredi en séance journée jusqu'à 1,1764 dollar, son plus bas niveau depuis mi-décembre.

Une progression face au yen
La monnaie unique européenne était aussi en progression face à la devise japonaise à 130,52 yens, contre 130,35 yens mercredi soir.

Le billet vert reculait très légèrement face à la monnaie nipponne à 110,33 contre 110,40 yens mercredi.

"Avec un euro passant en dessous de 1,18 dollar, nous sommes à un moment charnière", a estimé Stephen Innes, chef des opérations de courtage à OANDA. Selon lui, "si l'euro termine la semaine en dessous de 1,1850 dollar, cela signifierait que la hausse du dollar est soutenue". "Une clôture en dessous de 1,1775 serait encore plus convaincante", a-t-il souligné.

Les éléctions en Italie
La "tendance de vendre des euros est forte car les facteurs négatifs (en zone euro), tels que l'incertitude politique en Italie, ont dépassé les éléments positifs", a indiqué Masakazu Satou, analyste en chef de Gaitame Online.

L'euro souffre ces derniers jours d'une pression accrue à cause de l'Italie et du récent ralentissement en zone euro.

La monnaie unique a reculé quand a été diffusée mercredi une ébauche de "contrat de gouvernement" en Italie entre la Ligue (extrême droite) et le M5S (populiste) évoquant entre autres une annulation de 250 milliards d'euros de dette et une sortie de l'euro.

Même si les deux formations ont affirmé que ce texte était "dépassé" et que la version sur laquelle ils travaillaient à présent était radicalement différente, "les dégâts sur la confiance des marchés et la monnaie unique étaient déjà fait", a souligné Omer Esiner de Commonwealth Foreign Exchange.

Un ralentissement de l'inflation
Par ailleurs, l'Office européen de statistiques Eurostat a confirmé mercredi un ralentissement du taux d'inflation annuel de la zone euro à 1,2% en avril, au lendemain d'une confirmation de la croissance à 0,4% pour le premier trimestre.

Par: rédaction 17/05/18 - 09h14