Est-il intéressant de consacrer plus de 960 euros par an à l'épargne-pension?

© Shutterstock.

Et 5 autres questions importantes au sujet de l'épargne-pension

Maintenant que la fin de l'année approche, de nombreuses personnes se rendent compte qu'elles doivent encore effectuer les versements nécessaires pour leur plan d'épargne-pension. D'autres personnes envisagent peut-être de commencer à épargner pour leur pension en 2019. Ci-dessous, vous trouverez quelques questions essentielles avec leurs réponses.  

1. A partir de quel moment avez-vous intérêt à épargner pour votre pension?

Vous pouvez commencer à épargner pour votre pension à partir de 18 ans et nous vous conseillons de le faire. Les arguments sont évidents: en commençant à épargner pour votre pension le plus tôt possible, vous pourrez mettre plus d'argent de côté et donc constituer un capital-pension plus élevé. Toutefois, nous devons nuancer ceci: vous ne recevrez votre capital-pension qu'à l'âge de 65 ans. En théorie, vous pouvez retirer cet argent plus tôt, mais le fisc vous sanctionnera lourdement par le biais d'un taux d'imposition pouvant s'élever jusqu'à 33%. Vous avez donc intérêt à bien réfléchir: pourquoi avez-vous exactement besoin de cet argent? Prévoyez-vous encore des investissements considérables tels que l'achat ou la rénovation d'une maison? Voulez-vous d'abord faire ce voyage autour du monde? Ne parvenez-vous même pas à épargner suffisamment? Dans ce cas, mieux vaut reporter vos projets en matière d'épargne-pension.

Lisez également:

Paierez-vous 8% ou 33% d'impôts sur votre plan d'épargne-pension?

2. Devez-vous opter pour une assurance épargne-pension ou pour un fonds d'épargne-pension?

Le fonds d'épargne-pension est un vrai fonds d'investissement et n'offre donc pas de rendement garanti. En cas de crash boursier, une partie de votre capital-pension pourra s'évaporer. Pourtant, à long terme, les fonds d'épargne-pension vous permettront d'obtenir le rendement le plus élevé. En outre, tous les fonds d'épargne-pension ne sont pas aussi risqués: le profil de risque peut varier de 'défensif' (ces fonds investissent surtout dans des obligations) à 'dynamique' (ces fonds investissent surtout dans des actions).

L'assurance épargne-pension (du type 'branche 21') est le choix le plus sûr: elle offre un taux garanti, éventuellement complété par une participation aux bénéfices si le portefeuille d'investissements sous-jacent obtient de bons résultats. Le capital est protégé, mais suite aux taux bas, le rendement sera plutôt limité. Il y a également des assurances épargne-pension du type 'branche 23': elles n'offrent pas de rendement garanti et tout comme pour les fonds d'épargne-pension, le rendement dépendra entièrement de l'évolution des bourses.

Les épargnants doivent décider eux-mêmes quel profil de risque leur convient. N'optez jamais pour un fonds d'épargne-pension tout simplement parce qu'il offre le rendement le plus élevé! Ainsi, vous éviterez de ne pas savoir dormir suite à chaque correction boursière.

Comparez ici les rendements des assurances épargne-pension et des fonds d'épargne-pension.

3. Quel montant devez-vous verser tous les ans?

Depuis peu, deux plafonds différents sont d'application. En versant jusqu'à 960 euros, vous bénéficierez d'un avantage fiscal de 30% (ou de 288 euros). Vous pouvez également verser jusqu'à 1.230 euros, mais dans ce cas, votre réduction d'impôt ne s'élèvera qu'à 25% (ce qui correspond à 307,5 euros). Envisagez-vous de verser plus que 960 euros? Dans ce cas, vous avez intérêt à verser au moins 1.152 euros pour éviter que votre avantage fiscal ne soit moins élevé que dans le cas où vous auriez versé 960 euros pour votre produit d'épargne-pension. Un exemple: ceux qui versent 1.000 euros, bénéficieront d'une réduction d'impôt de 250 euros. Cette dernière est donc moins élevée que la réduction d'impôt de 288 euros pour ceux qui ont versé 960 euros!

4. Jusqu'à quel moment pourrez-vous encore changer de produit?

Vous pouvez parfaitement transférer votre capital constitué d'un fonds d'épargne-pension vers une autre. De toute façon, on recommande à ceux qui ont opté pour un fonds dynamique, de le transférer vers un fonds plus défensif lorsqu'ils auront atteint l'âge de 55 ans. Il est également possible de transférer une assurance épargne-pension vers une autre quoique des frais plus élevés y soient liés, en général. Ce que vous ne pouvez jamais faire cependant: transférer votre capital-pension d'un fonds d'épargne-pension vers une assurance épargne-pension, ou vice versa. La seule alternative dont vous disposez dans ce cas: ne plus effectuer de nouveaux versements pour le premier produit et continuer à épargner pour l'autre.

Lisez également:

Voici comment vous pouvez éviter que votre capital-pension ne s'évapore.

5. Est-ce que tout le monde bénéficiera du même avantage fiscal?

Toutes les personnes épargnant pour leur pension auront droit à une réduction d'impôt. En pratique, cela jouera uniquement en votre faveur si vous payez effectivement des impôts, car votre avantage sera déduit des impôts dus. Si vous ne payez pas d'impôts - par exemple parce que vous n'avez pas ou que peu de revenus -, vous n'aurez pas droit à la réduction d'impôt liée à l'épargne-pension. Si le montant des impôts que vous devez payer, est inférieur au montant de la réduction, vous n'aurez droit qu'à une réduction d'impôt se limitant au montant de vos impôts. 

Lisez également:


- Voici comment vous pourrez avoir épargné suffisamment en vue d'une retraite sans soucis

- Comment payer moins d'impôts en épargnant?

- Le rendement moyen d'une assurance épargne-pension s'élève à 3,5%


Source: Guide-epargne.be

rédaction Guide Epargne 6/12/18 - 08h00