Les baumes à lèvres vendus aux enfants contiennent des substances nocives

© getty.

Pas moins de 15 baumes à lèvres sur 21 ciblant les enfants et les jeunes adolescents contiennent des hydrocarbures saturés (MOSH) et aromatiques (MOAH), alerte Test-Achats mardi. Les premiers sont suspectés d'être cancérogènes. Quant aux MOAH, ils risquent de s'accumuler dans les organes et entraîner des tumeurs bénignes dans les ganglions lymphatiques, le foie et la rate. Ces substances issues d'huile minérales avaient déjà été retrouvées dans les baumes à lèvres pour adultes.

De plus, leur présence n'est mentionnée ni sur l'emballage, ni dans la liste des ingrédients, déplore l'organisation de défense des consommateurs.

Les marques Disney et Labellino pointées du doigt
Sur un échantillon de 21 baumes testés, seuls trois ne contiennent aucune de ces substances. En outre, 12 produits sont composés à la fois des MOAH et des MOSH. Il s'agit notamment des marques Princesse Disney, Hello Kitty et Minions. Labellino (Labello) est également pointé du doigt, tandis que les baumes Blistex et Laino, en plus des MOAH et MOSH, contiennent aussi des perturbateurs endocriniens.

Les crèmes solaires
"Nombre de produits cosmétiques comme les lotions ou les crèmes solaires contiennent des MOSH et des MOAH mais, comme ils ne sont appliqués que sur la peau, ils sont inoffensifs. Il en va tout autrement avec les baumes à lèvres, car une partie des substances est ingérée via la bouche. Surtout s'ils ont des arômes de friandises", souligne Test-Achats, qui regrette l'absence de normes européennes claires.

Appel à la ministre de la Santé
Test-Achats a également interpellé la ministre de la Santé Maggie De Block. "Si nos vérifications indiquent que certains produits ne répondent pas aux normes de sécurité ou posent un risque pour le consommateur, nous prendrons immédiatement les mesures nécessaires", assure sa porte-parole, citée dans un communiqué.

Les résultats des tests sont disponibles sur le site www.testachats.be/comparerbaumealevres.

Par: rédaction 29/01/19 - 10h27