Denis Brogniart sort du silence, la version de Candide Renard

© photo news.

L'animateur de Koh-Lanta s'est exprimé pour la première fois suite à l'annulation du tournage de la nouvelle saison.

Rentré lui aussi des îles Fidji après l'annulation du tournage de Koh-Lanta, Denis Brogniart a tenu à dire quelques mots aux téléspectateurs alors qu'une candidate accuse un autre participant de l'avoir agressée sexuellement durant l'aventure. "J'ai une pensée pour tous les aven­tu­riers de cette saison qui s'est arrê­tée. Ils avaient commencé leur Koh-Lanta, cette aven­ture dont ils rêvaient. Je les ai rencon­trés tous au moment où la mauvaise nouvelle leur a été annon­cée. Je vous laisse imagi­ner leur immense décep­tion et leur grande tris­tesse", a déclaré l'animateur français de 50 ans dans une vidéo sur Twitter.

Pas de prise de position
Il a poursuivi: "Dès que j'ai été prévenu de la situa­tion, au petit matin du cinquième jour, j'ai très vite compris que je ne pour­rais pas conti­nuer à présen­ter cette saison. Il était impos­sible de pour­suivre ce programme fami­lial de diver­tis­se­ment alors que des accu­sa­tions graves étaient portées par une candi­date envers un de ses coéqui­piers. Et je vous dis ça, évidemment, sans prendre posi­tion sur les faits." Marqué par l'événement, Denis Brogniart insiste: "Il n'y avait pas d'autre solution." Il a néanmoins promis un retour de Koh-Lanta "bientôt".

Candide Renard réveillée en pleine nuit par des attouchements

Mardi soir, le site de Morandini a également dévoilé ce que Candide Renard avait déclaré à la police lors de son audition. "Les candidats dormaient à même le sol et Eddy avait pris l'habitude de s'allonger entre les filles pour les réchauffer", aurait-elle expliqué. La jeune femme affirme avoir été réveillée en pleine nuit alors que son co-équipier l'embrassait et la touchait sous ses vêtements. Elle l'a repoussé plusieurs fois avant de se mettre à l'écart et d'en parler aux autres candidats, puis à la production. L'homme accusé continue de nier les faits.

Sur Twitter, le père de Candide, l'entraîneur de football Hervé Renard, a dénoncé les calomnies et les mensonges que l'on a pu entendre ces derniers jours. "Nous avons choisi de faire confiance à la justice."

Par Catherine Delvaux. 16/05/18 - 10h25