Des stars payées pour se faire opérer: "Envoie-nous des candidates tous les mois"

© YouTube.

Le YouTubeur Sam Zirah dénonce les pratiques de certaines cliniques sur le site du Parisien.

"Je ne suis pas contre la chirurgie esthétique, j'en ai fait. Mais la normaliser, en faire l'apologie, ça non!", déclare Sam Zirah dans un entretien avec le Parisien. Sur sa chaîne YouTube, il s'est spécialisé dans les interviews de stars de télé-réalité en France. Mais aujourd'hui, il tire la sonnette d'alarme. Depuis deux ans, de plus en plus de cliniques situées à l'étranger, notamment en Tunisie, proposent des opérations gratuites aux candidats de télé-réalité, en échange de quelques photos sur les réseaux sociaux. "Si les petites célébrités, suivies par 20.000 à 400.000 abonnés, ont le droit à une intervention gratuite, ce business va beaucoup plus loin. Certaines sont même payées pour se faire opérer ou faire un soin", affirme Sam Zirah.

Il a lui-même été contacté par des centres pour filmer les candidats lors de leur séjour. "Ils m'ont carrément proposé un fixe mensuel. Ils me disaient: Envoie-nous des candidates tous les mois, comme si c'était un casting pour obtenir un effet boule de neige auprès des fans. Ils répétaient: On tourne à 15-30 Françaises opérées par mois, mais il nous en faut 100 à 150. Avec du recul, je me suis dit que c'était totalement amoral." Il dénonce: "C'est devenu une industrie, de l'abattage." Et surtout, Sam s'inquiète pour les jeunes fans, tentés de passer à l'acte comme les célébrités qu'ils envient. "J'ai reçu une trentaine de messages me disant: On y est allé, c'était horrible, on était opéré à la chaîne, parfois à 2 heures du matin."

Par Catherine Delvaux. 4/02/19 - 12h40