Netflix sort un reportage sur Maddie McCann

En dépit des protestations des parents, Netflix diffusera bientôt un documentaire en huit épisodes sur la petite Madeleine McCann. Celle-ci aurait douze ans aujourd'hui et des rumeurs laissent à penser qu'elle serait toujours vivante, emprisonnée par des passeurs.

Le 3 mai 2007, le monde apprenait avec inquiétude la disparition de la petite Maddie McCann, trois ans. Pendant des vacances au Portugal, ses parents l'avaient laissée seule un moment, dans leur appartement. À leur retour, elle n'était plus là et il n'y avait aucune trace d'effraction. 

Les nombreuses enquêtes qui ont été entamées depuis lors n'ont jamais permis de retrouver la fillette. Le documentaire de Netflix retient la thèse des passeurs. Ceux-ci auraient eu "l'opportunité rare de kidnapper une fille de la classe moyenne", soutient le détective privé Julian Peribanez.

Plus de 40 témoins
Les réalisateurs du reportage ont recueilli plus de 40 témoignages, dont certains sont inédits. Le public retrouvera notamment Goncalo Amaral, un inspecteur de la police locale qui a toujours soupçonné les parents d'avoir donné à Maddie une importante dose de tranquillisants. Les parents l'ont poursuivi en diffamation, pour ces accusations. 

L'opposition des parents
Kate et Gerry McCann se sont toujours opposés à la diffusion de ce reportage. Il y a peu de chance que la diffusion de cette série aide à faire avancer l'enquête. 

Plusieurs documentaires criminels
Le public belge est toujours très friand de documentaires criminels. Il est donc fort possible que cette nouvelle proposition de Netflix rencontre un vif succès chez nous.

Les spectateurs aprécieront aussi "Conversations avec un tueur: les cassettes de Ted Bundy", qui aborde la vie d'un infâme psychopathe. "Making A Murderer" a toujours du succès. Et enfin, "Amanda Knox", une femme inculpée pour meurtre à deux reprises, puis acquittée. Elle est toujours soupçonnée du meurtre de sa camarade de chambre, quand elle était étudiante en Italie. Elle donne sa propre version des faits dans le reportage.

Jeanne Poma. 15/03/19 - 18h12