Stéphane Pauwels: "J'ai l'impression qu'on est parti pour une Wilmots 2"

© Dr..

J-6. Après s'être longuement exprimé sur la non-sélection de Nainggolan, Stéphane Pauwels évoque les chances belges au Mondial, le cas Kevin De Bruyne, la polémique Damso et ses projets télévisuels pendant le tournoi. Avec son franc-parler qui le caractérise, l'animateur de RTL s'est également laissé aller à quelques pronostics. Précision utile: l'entretien a été réalisé avant l'annonce de la sélection définitive et avant Belgique-Portugal. Deuxième partie d'interview.

Nous n'avons pas encore évoqué le cas Kevin De Bruyne. Etincelant à City cette saison, il montre un tout autre visage avec la Belgique. Comment expliquez-vous cette espèce de schizophrénie?
Je m'esclaffais en voyant des collègues d'une autre chaîne se réjouir de voir KDB à nouveau souriant après son but contre l'Arabie saoudite. Personnellement, j'aimerais voir plutôt de grosses prestations de sa part et un peu plus d'enthousiasme à l'idée de jouer avec l'équipe nationale. Ce qui m'interpelle aussi, c'est que Martinez refuse de le changer de position, alors qu'il n'hésite pas à mettre Carrasco latéral gauche. J'ai l'impression que le véritable pouvoir sportif dans le vestiaire est entre les mains de KDB.

Jusqu'où peut aller la Belgique au Mondial ?
Si on ne passe pas dans ce groupe, il faut aller faire du ping-pong ou du curling. Il faut changer de sport. Je le répète, je serai à 100% derrière les Diables, quelle que soit l'équipe alignée par Martinez, mais j'ai le sentiment, au regard de ce que je vois, qu'on est parti pour faire une Wilmots II.

Certains se disent que le Portugal a gagné l'Euro et que dès lors tous les rêves sont permis pour la Belgique. La Belgique championne du monde, est-ce une utopie? 
Les miracles, c'est à Lourdes. On n'a pas l'équipe pour battre le Brésil. Je lis dans une certaine presse: En route pour la finale. J'adore l'optimisme mais un moment, il faut expliquer à certains confrères de la presse écrite, qu'il y a aussi l'Allemagne, la France, le Brésil, l'Argentine, l'Espagne. Ce n'est pas parce qu'on a Hazard et De Bruyne qu'on va gagner le Mondial. Regardez le PSG, avec Neymar et Mbappé, il allait soi-disant gagner la C1. On a vu ce que ça a donné.

La Belgique est-elle surcotée?
Elle est surévaluée par une partie de la presse. Les fans sont plus réalistes et connaissent nos lacunes. En France par exemple, on adore la Belgique mais ils connaissent nos faiblesses, notamment en défense.

Quelle équipe pourrait créer la surprise lors de cette Coupe du Monde?
Je vois bien une équipe africaine, genre le Maroc, créer la surprise. Le Portugal a gagné l'Euro et me semble faible, je vois bien le Maroc passer dans ce groupe. Ou alors une équipe sud-américaine, comme la Colombie par exemple. Mais j'ai bien envie de mettre une petite pièce sur une équipe africaine en demi-finale. Le foot international a changé. Le niveau tactique du foot africain s'est amélioré, incarné notamment par Hervé Renard.

Et pour la finale, un pronostic?
Je sais que la France et l'Allemagne seront là. Je ne dis pas forcément gagner la Coupe du Monde, mais je vois bien une de ces deux équipes arriver en finale.

D'un point de vue personnel, pouvez-vous nous dire quel programme vous attend pendant le Mondial? Quels sont vos projets télévisuels? Serez-vous sur les plateaux de télé en France?
Je vais travailler pendant 19 jours pour la chaîne l'Equipe, avec Estelle Denis notamment. Il y a trois émissions: L'Equipe Russie, L'Equipe d'Estelle et L'Equipe du soir. Je vais trois jours à Sotchi pour voir Belgique-Panama pour le site RedSports, un site de statistiques avec lequel je collabore. Là-bas, je ferai aussi des duplex pour la chaîne L'Equipe. Je serai aussi sur les ondes de RTL France, avec Pascal Praud et Bixente Lizarazu. Et alors je participerai aussi à Mytéléfoot l'After dimanche sur TF1. 

A l'époque, vous disiez que vous ressentiez comme un manque de reconnaissance en tant que consultant en Belgique et que vos avis étaient plus respectés en France. Vous avez toujours ce sentiment?
Je donne mon avis en tant que passionné du foot. Si ça ne plaît pas, tant pis. Ce serait plus facile d'occulter nos lacunes et de dire: Tout va bien. Je donne mon opinion, je ne dis pas que j'ai raison. La reconnaissance, vous savez, je m'en fous, j'ai 50 ans. Alors, oui en effet, en France on m'aime bien. En France, je parle de tout, je peux me permettre une certaine liberté de ton, qui passe mal parfois en Belgique. Ici, les gens ont du mal parfois à accepter certaines critiques. Encore une fois, j'adore les Diables et je serai derrière eux, mais ça ne m'empêchera pas d'émettre un avis critique.

Revenons pour terminer à la polémique Damso. L'UB a écarté le rappeur belge après une controverse autour de textes misogynes. Du coup on se retrouve sans hymne officiel. Un commentaire?

Je n'ai aucun problème avec Damso. Il fait partie de cette nouvelle génération de chanteurs qui plaît aux jeunes. Je n'ai pas à me positionner sur le fond. Ce qui m'interpelle en revanche, c'est le choix de la Fédération. Il n'y a visiblement pas un dirigeant qui a eu l'idée d'écouter les textes avant. Passer de Stromae à Damso, c'est comme passer d'Yvette Horner à NTM. Je pense qu'il fallait quelque chose de plus fédérateur, de plus folklorique.

© photo news.
© photo news.
© photo news.
© photo news.
© photo news.
© photo news.
© photo news.

Par Michaël Bouche 8/06/18 - 07h00