Des Diables "suffisants", Hazard "trop cool": le regard de Pierre Ménès

© photo news.

Un minimum de mots pour un maximum de clarté et d'efficacité, on a goûté au style Pierre Ménès durant une petite demi-heure consacrée aux Diables, au Mondial et aux Bleus.  Le "confort" de Hazard, l'"aveu de faiblesse" Kompany, l'affaire Nainggolan, le mutisme de Thierry Henry,  l'avenir de Zidane... Le célèbre journaliste et consultant sportif n'a, comme à son habitude, éludé aucun sujet et exprimé des avis tranchés. Entretien.

"La non-sélection de Nainggolan? On n'en a rien à foutre en France. Notre pays est très égocentrique", les premiers mots prononcés par Pierre Ménès donnent le ton.  "D'un point de vue personnel, je n'ai pas été vraiment surpris. Roberto Martinez l'a très peu utilisé durant la campagne de qualification. À l'instar de Didier Deschamps peut-être que votre sélectionneur n'a pas trop envie de se faire chier avec des fortes têtes."

Le "Ninja" aurait pourtant pu apporter ce qui manque cruellement aux Diables, selon le journaliste de Canal+, "la niaque". "Il y a des bons joueurs dans toutes les lignes, pas vraiment de failles et pourtant la Belgique est décevante. Cette équipe fait preuve d'un peu trop de suffisance. Il n'y a pas beaucoup d'ambitions dans le jeu. Je ne pense pas que c'est le système qui pose problème, mais vraiment, je me répète, la niaque et l'agressivité. Il faut aussi arrêter de se focaliser sur Kompany. Agir de la sorte avec un joueur qui est tout le temps blessé, c'est un aveu de faiblesse."

Pas vraiment enthousiasmé par ce qu'il a vu contre le Portugal (NDLR: l'entretien a eu lieu mercredi dernier à quelques heures de la réception de l'Egypte), l'ancien chroniqueur de Touche pas à mon poste n'est pas plus emballé par Roberto Martinez. "Il n'a pas fait grand-chose avant de prendre la tête de la Belgique, il est très méconnu, très discret."

© photo news.

"La France est un pays de merde pour le foot"

Beaucoup plus connu et encore plus discret que l'entraîneur espagnol, Thierry Henry s'attelle avec succès à éviter les journalistes belges depuis son intégration dans le staff des Diables. "Cela ne m'étonne pas qu'il ne s'exprime pas. C'est normal, c'est un adjoint. Il a toujours été très respectueux de la hiérarchie." Et à la question de savoir si sa place n'était pas plutôt auprès des Bleus... "Je pense qu'aucune proposition ne lui a été formulée en ce sens. La France est un pays de merde pour le foot. Henry est plus populaire en Angleterre que chez nous. Ce n'est qu'une fois sa carrière terminée qu'on s'est rendu compte de tout ce qu'il avait fait. Et puis, Deschamps ne prendra jamais le risque de s'embarrasser d'un gars qui risque de l'éclipser."

Deschamps assisté par Henry chez les Bleus? Impossible, selon Pierre Ménès © ap.

"Batshuayi a plus de qualités que Lukaku"

Depuis l'arrivée de Martinez et Henry (à conjuguer sans doute avec le départ de Marc Wilmots), Romelu Lukaku a pris une autre dimension, notamment en équipe nationale où il s'érige comme le numéro 9 indiscutable. Même si certains, à l'instar de notre interlocuteur, lui préfèrent Michy Batshuayi. "Lukaku est puissant, mais très limité techniquement. Batshuayi a plus de qualités, il est plus complet. Avec Romelu comme titulaire, vous pouvez quand même viser le dernier carré car derrière lui, il y a Hazard et Mertens. Vous avez aussi De Bruyne qui est capable de faire la différence. Plusieurs joueurs peuvent apporter le danger", avance Pierre Ménès avant de s'attarder sur notre capitaine.

"Lukaku est puissant, mais très limité techniquement. Batshuayi a plus de qualités, il est plus complet." © photo news.

"Hazard peut gagner le Ballon d'Or"

"Eden, je l'adore. C'est un mec très cool. Mais je trouve qu'il l'est parfois un peu trop sur le terrain. Avec le talent qu'il a, il se contente de trop peu. Il pourrait faire mieux. Être plus décisif, marquer plus de buts, donner plus d'assists et avoir davantage d'influence sur le jeu."

Pour avancer, le Brainois doit quitter les Blues, selon le journaliste de 54 ans. "Il a le potentiel pour gagner le Ballon d'Or, mais il doit sortir de la zone de confort dans laquelle il s'est installé à Chelsea. Le Real? Ce n'est pas la seule option. Je le vois bien à City et retrouver De Bruyne. Contrairement à ce que certains pensent, je suis certain qu'ils peuvent jouer ensemble. Ils n'ont pas le même registre et sont complémentaires. De Bruyne brille par son volume, Hazard a un autre rôle."

© Capture d'écran Twitter @PierreMenes.

Déçu par Meunier et Tielemans

Observateur attentif de la Ligue 1, Pierre Ménès dresse un bulletin mitigé voire négatif pour les Diables actifs dans le championnat de France. "Tielemans a débarqué avec une réputation très flatteuse qu'il n'a jamais confirmée. Son abattage est très discutable et offensivement il n'apporte rien du tout. Je pense tout de même qu'il peut exploser. S'il n'y parvient pas, il devra partir et revoir ses ambitions à la baisse."

Un bilan pas beaucoup plus flatteur pour Thomas Meunier. "Il n'a pas fait de grandes prestations cette année. Il n'a disputé aucune affiche, on lui a toujours préféré Dani Alves et peut-être que cela a joué sur le plan mental. Doit-il quitter le PSG? Il ne trouvera pas mieux comme club. Ni sur le plan sportif ni sur le plan financier. Et Alves est blessé pour huit mois..."

Saison décevante pour Meunier et Tielemans en Ligue 1? selon Pierre Ménès. © photo news.

"Avec Neymar et sans Alves, le Brésil est favori"

La blessure du latéral droit ne devrait pas profiter uniquement à  l'ancien Brugeois. L'absence d'Alves pourrait aussi faire les affaires... du Brésil. "Le Brésil est favori pour une raison simple et pour une raison absurde. La raison simple: Neymar va arriver en pleine forme au Mondial. Le manque de rythme? Il a marqué après 20 minutes pour son retour. Offensivement, la Seleçao, c'est très fort avec aussi Willian, Firmino, Coutinho, entre autres. La raison absurde: Danilo va remplacer Alves et apporter plus de garantie défensivement."

"La France n'ira pas au bout"

Et la France? "Elle n'ira pas au bout. Il y a un manque de qualité dans certains secteurs dont la défense et un déficit d'expérience. Si la France arrive à être demi-finaliste, c'est déjà très bien avec autant de joueurs qui dépassent à peine 20 ans. On a plus de qualités offensives que défensives, mais Deschamps est plutôt prudent et défensif." 

Lors de la préparation, le sélectionneur français a essayé un trio Dembélé, Griezmann, Mbappé face à l'Italie. Une association plutôt séduisante qui ne devrait pas être privilégiée pour entamer le Mondial, selon Pierre Ménès. "Giroud sera titularisé comme numéro 9 contre l'Australie et je peux déjà vous dire qu'il va marquer. Du coup, tout le monde le trouvera indispensable".

Zidane pour succéder à Deschamps à la tête des Bleus? "Ce n'est pas trop tôt", estime Pierre Ménès. © afp.

"Cela me ferait bien marrer que Zidane entraîne le Qatar"

Indispensable, Didier Deschamps risque de ne plus l'être, si les Bleus passent à côté de leur Mondial. La récente liberté de Zidane pourrait aussi pousser les responsables de la fédération à trancher plus rapidement en cas d'échec en Russie.

"Non, je ne pense pas que c'est trop tôt pour voir Zidane endosser le rôle de sélectionneur de l'équipe de France.  Je crois même que cela lui permettrait de souffler un peu, après trois années fatigantes à Madrid. La rumeur Qatar? Cela me ferait bien marrer. Tout le monde est tombé sur le dos de Neymar dépeint comme un mercenaire payé avec l'argent du Qatar. Mais si Zidane vient à diriger la sélection qatarie, on lui trouvera des bonnes raisons d'avoir accepté. Son coup de boule en finale du Mondial 2006 a fait perdre la France, mais tout le monde lui a pardonné le lendemain. Son crédit est illimité."

Anthony Marcou 11/06/18 - 07h00