Kompany dit "ne pas être étonné" par ces pratiques dans le football

Vincent Kompany s'est exprimé jeudi sur la chaîne flamande VTM à propos des suspicions de fraude qui pèsent actuellement sur le football belge. Le défenseur de Manchester City n'est pas surpris. "Le lien est étroit avec les pratiques en vigueur dans les milieux du trafic d'êtres humains, de drogue ou dans la prostitution", affirme-t-il durement.

"Il est encore trop tôt pour évoquer des noms mais lorsqu'on évoque le milieu du foot, on ne peut pas être étonné", avance Vincent Kompany. "Le lien est étroit avec les pratiques en vigueur dans les milieux du trafic d'êtres humains, de drogue ou dans la prostitution. Beaucoup d'argent circule dans ces milieux et des transactions cachées sont possibles. Il y a beaucoup de gens bien intentionnés mais aussi de mauvaises personnes qui tournent autour du foot".

Kompany plaide pour une transparence totale en matière de transfert. "Ce que je ne comprends pas, c'est que le marché international des transferts n'est pas totalement transparent. En tous cas, on spécule tant sur les salaires des joueurs qu'il est sûrement égal à ceux-ci que leurs émoluments soient connus. Rendons les choses transparentes afin que chacun soit responsable de ce qu'il facture. Les agents sont évidemment importants car ils défendent les intérêts d'un joueur ou parfois, ceux du club. Mais tout cela devrait être transparent, je ne comprends pas que ça ne le soit pas encore".

Roberto Martinez "n'est pas surpris"
Roberto Martinez attend les conclusions de l'enquête qui touche le football belge depuis mercredi. "L'enquête en soi n'est pas dommageable, mais les conclusions peuvent l'être". C'est ce que le sélectionneur espagnol des Diables Rouges a déclaré jeudi en conférence de presse. 

"Je ne suis pas choqué ou surpris", a indiqué Roberto Martinez. "C'est une enquête et quand cela arrive, il y a une procédure. Elle peut te surprendre ou paraître inattendue par l'ampleur, la gravité, le sérieux de l'affaire mais à présent, nous devons laisser l'enquête se dérouler, établir les faits et après cela nous pourrons avoir une opinion si cela est dommageable pour notre football ou pas. L'enquête en soi n'est pas dommageable. Ce qui peut être préjudiciable, ce sont les conclusions. C'est pourquoi nous devons attendre un peu de clarté et aider la procédure afin de voir quelles sont les conclusions de l'enquête."

Selon le capitaine des Diables Rouges Eden Hazard, cette affaire n'aura pas d'impact sur le match de vendredi contre la Suisse. "Quand on est sur le terrain, on ne pense pas spécialement à ça. Les gens qui viendront, c'est pareil, ils voudront passer un bon moment. Je ne vais pas évoquer le sujet, on ne sait pas, on attend d'avoir des informations, nous on pense à jouer", a indiqué Hazard.

Par: rédaction 11/10/18 - 15h00