La conférence de presse surréaliste de Djokovic

Novak Djokovic est apparu très agacé et particulièrement tendu lors de la conférence de presse après sa défaite contre l'Italien Marco Cecchinato en quatre manches (6-3 7-6 1-6 7-6).

Le Serbe a d'abord refusé de se rendre dans la grande salle d'interview préférant la salle numéro 2, celle située le plus près du couloir d'où arrivent les joueurs, non pourvue d'un micro. Même l'organisation de Roland-Garros a été prise au dépourvu et n'a même pas eu le temps de faire appel à un dactylo pour retranscrire ses déclarations, relate le journal l'Equipe.

Face aux journalistes amassés dans cette salle minuscule, "Nole" s'est montré très peu loquace et s'est contenté de réponses laconiques.

Simple frustration?

Le vainqueur de l'épreuve 2016 a même jeté le trouble en affirmant qu'il ne savait pas s'il allait jouer sur gazon. Quand un journaliste le relance sur cette réponse énigmatique et tente d'en savoir un peu plus, "Djoko" rétorque de manière cinglante. "Je ne sais pas, je ne sais pas ce que je vais faire, je sors juste du court là, désolé les gars, je ne peux pas vous dire".

L'attitude du Serbe, qui venait à peine de sortir du terrain, s'explique-t-elle uniquement par la déception et la frustration? Ou y a-t-il plus derrière? On devrait rapidement en savoir plus. Quant à sa défaite surprise face à Cecchinato, déjà tombeur de Goffin, il invoque un "manque de réussite" et s'en veut d'avoir laissé "plusieurs occasions" de remporter le quatrième set.

Par Michaël Bouche 6/06/18 - 11h43