Sam Bennett s'impose pour la deuxième fois sur ce Giro après un final tumultueux

© photo news.

La 12e étape du 101e Tour d'Italie, jugée sur le célèbre circuit Autodromo Enzo e Dino Ferrari d'Imola, a été remportée jeudi au sprint par l'Irlandais Sam Bennett (Bora-hansgrohe) après 214 kilomètres de course. Le Néerlandais Danny van Poppel (LottoNL-Jumbo) et l'Italien Niccolo Bonifazio (Bahrain Merida) complètent le podium alors que les Belges Baptiste Planckaert (Katusha) et Jurgen Roelandts (BMC) terminent respectivement 4e et 5e. Le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott), leader depuis le soir de la 6e étape, est toujours porteur du maillot rose.

Le peloton débutait à Osimo une étape plate censée être plus calme que les précédentes et sourire aux sprinteurs. Très rapidement, un groupe de cinq coureurs s'est détaché avec les Italiens Marco Frapporti (Androni-Sidermec), Mirco Maestri et Manuel Senni (Bardiani-CSF) ainsi que Jacopo Mosca et son coéquipier albanais chez Wilier Triestina Eugert Zhupa.

Le quintuor, qui a compté jusqu'à 4:14 d'avance sur le peloton, a irrémédiablement perdu du temps au cours de cette étape disputée majoritairement sur des routes mouillées. Maestri et Mosco, les deux derniers rescapés, ont été repris peu avant les 20 derniers kilomètres.

Peu après la jonction, Tim Wellens (Lotto Soudal) a tenté sa chance en solitaire alors que l'Italien Elia Viviani (Quick-Step Floors), un des favoris à la victoire à Imola, a été décroché avant même la dernière difficulté de la journée. Wellens, déjà vainqueur de la 4e étape, a été repris à 10 km de la ligne.

Le final de l'étape, rendu compliqué par les conditions météorologiques, a vu de nombreux coureurs tenter leur chance, dont le Slovène Matej Mohoric (Bahrain Merida), déjà vainqueur mardi, et le Colombien Carlos Betancur (Movistar).

Sam Bennett, en costaud, a fait la jonction sur les deux fuyards dans les derniers hectomètres avant de les déposer dans la foulée et s'imposer avec quelques mètres d'avance sur ses poursuivants. C'est le second succès du Giro pour Bennett après celui acquis dans la 7e étape.

Au général, Yates compte toujours 47 secondes d'avance sur le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb) et 1:04 sur le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ).

Vendredi, la 13e étape, longue de 180 kilomètres entre Ferrara et Nervesa della Battaglia, ressemblera fortement à celle disputée ce jeudi. Deux petites bosses en fin de parcours pourraient permettre à un baroudeur de prendre la fuite. Toutefois, un sprinteur devrait être capable de lever les bras en Vénétie.

Par: rédaction 17/05/18 - 17h26