Une ex-femme de ménage de Michael Jackson témoigne: "C'était un pédophile"

© epa.

Dans une interview pour le Daily Mail, Adrian McManus a partagé des détails troublants qui prouvent, selon elle, que le chanteur abusait de jeunes garçons dans son ranch de Neverland.

Adrian McManus a travaillé en tant que femme de ménage pour Michael Jackson dans son ranch californien de Neverland entre 1990 et 1994. Dans une longue interview accordée au Daily Mail, l'ancienne employée aujourd'hui âgée de 56 ans affirme sans détour que son patron était "un pédophile". 

Selon Adrian, le chanteur - qui a récemment été accusé d'abus sexuels graves dans un documentaire choc - amenait régulièrement de jeunes garçons dans sa chambre à coucher, qu'elle devait ensuite nettoyer. 

"Souvent, quand j'allais nettoyer la chambre de Michael, ses invités spéciaux - de jeunes garçons - étaient là et prenaient des bains avec lui dans le jacuzzi. Michael et les garçons faisaient flotter leurs sous-vêtements dans l'eau. S'ils ne flottaient pas, alors ils étaient éparpillés par terre autour du jacuzzi", a-t-elle expliqué. "Il leur donnait la main et les embrassait. Ils se battaient pour l'amour de Michael. C'était un drôle d'environnement à voir". 

L'ancienne femme de ménage retrouvait également régulièrement des sous-vêtements d'enfants cachés sous le lit ou dans les placards du chanteur, et de nombreux pots de Vaseline. "Il y avait de la Vaseline partout à Neverland, et beaucoup dans la chambre de Michael (...) Je ne disais rien, parce que c'était mon patron et que je faisais tout ce que j'étais censée faire, mais je me posais des questions". 

Cassettes compromettantes
Enfin, le chanteur possédait une large collection de cassettes VHS qui, selon Adrian, contenaient des "images intimes" de la star avec des enfants filmées au cours des années 90. L'ancienne femme de ménage pense que le chanteur les a cachées dès le début du procès initié par Jordan Chandler en 1993. "Je pense que c'était des vidéos de Michael avec des garçons faisant des choses inappropriées et qui devaient être cachées, sinon ils l'auraient mis en prison. Je pense que c'était des sextapes".

Bien qu'Adrian admet n'avoir jamais vu le contenu de ces cassettes, elle estime que le comportement de Michael Jackson prouve à lui seul leur caractère compromettant. "Après avoir vu Michael avec les garçons, l'avoir côtoyé au quotidien et entendu tout ce que j'ai entendu, je pense que c'est la vérité", a-t-elle conclu.

Par: rédaction 8/02/19 - 15h47