Chimène Badi et Emmanuel Moire veulent représenter la France à l'Eurovision

© photonews.

Dix-huit artistes de tous les genres qui chantent en direct, une plus grande place pour le vote du public, et deux nouveaux jurés : France 2 a présenté jeudi le dispositif renforcé de "Destination Eurovision", émission qui désignera la chanson qui représentera la France en mai à Tel-Aviv.

Parmi les talents sélectionnés figurent des voix confirmées comme la chanteuse Chimène Badi (avec "Là haut"), la plus connue du grand public, et le chanteur du "Roi Soleil" Emmanuel Moire (qui témoigne à coeur ouvert de son homosexualité dans "La promesse"). Ils se disputeront les votes du public aux côtés de pures révélations comme Seemone ou Ugo, 21 et 20 ans respectivement, ou Sylvàn Areg, prof d'EPS et artiste auto-produit.

Ils couvrent une palette de genres et de styles très variés, de l'électrozouk de Doutson à la world dance de Tracy de Sà, qui chante en français, anglais et espagnol, en passant par le hip-hop (Aysat, le boxeur et ténor Naestro...), la pop (Lautner), et le chant corse avec Battista Acquaviva. A noter qu'un des titres ("Roi" interprété par Bilal Hassani) a été coécrit par Madame Monsieur, le duo pop qui avait remporté la première édition de "Destination Eurovision", et était arrivé 13e avec "Mercy" (sur le drame des migrants) lors du 63e concours Eurovision de la chanson à Lisbonne.

Pour cette 2e édition, pas de chanson au sujet aussi politique, mais plusieurs titres célébrant ou défendant les femmes ("Comme une grande" d'Aysat, "La voix d'Aretha" de The Divaz, "Ma petite famille" de Noémie, "Sois un bon fils" de Doutson), et un hymne à la paix, "Madame la paix", interprété par Philipelise. Après s'être reposée pendant plusieurs années sur un comité artistique pour désigner le candidat français à l'Eurovision, France 2 avait lancé l'an dernier "Destination Eurovision", un télécrochet dans lequel le public contribuait au choix du vainqueur.

Elle a décidé de reconduire l'opération l'an prochain, en s'efforçant de lui donner encore plus d'impact, alors que ce grand concours de chant télévisé connaît un regain d'intérêt auprès des téléspectateurs. Un processus de sélection entamé cet été a permis de choisir les 18 participants, sur un total de 1.500 propositions. Ils seront départagés lors de deux demi-finales avec chacune 9 candidats en lice.

La finale opposera les huit candidats retenus, et permettra de désigner un vainqueur. Ces compétitions seront désormais toutes diffusées en direct. Les dates seront annoncées en début d'année prochaine. Si Garou reste le maître de cérémonie, André Manoukian et la chanteuse Vitaa rejoindront Christophe Willem pour commenter en tant qu'experts musicaux les performances des artistes, mais ces trois "jurés" ne donneront plus de notes, histoire de ne pas trop influencer le public, lequel votera désormais dès les demi-finales (aux côtés d'un jury international).

La finale de l'Eurovision 2018, disputée en mai dernier à Lisbonne, et remportée par l'israélienne Netta, était arrivée en tête des audiences avec 28,5% de part de marché et plus de 5 millions de téléspectateurs sur France 2 (un record depuis 2009), dépassant nettement la finale de "The Voice" sur TF1.

Par: rédaction 6/12/18 - 19h52