Décédée du virus de l'herpès, l'éléphante Qiyo en devient "ambassadrice"

© David Legreve.

Le parc animalier de Planckendael a nommé vendredi l'éléphante Qiyo "ambassadrice de la lutte contre l'herpès de l'éléphant". La maladie a emporté l'animal en mai dernier alors qu'il allait avoir trois ans le 15 juin. Le virus touche surtout les jeunes éléphants, aussi bien dans leur environnement naturel qu'en captivité. Le tragique incident représente toutefois pour Planckendael une occasion de faire progresser la recherche dans ce domaine.

Qiyo était la sœur de Kai-Mook et Tarzen, ainsi que la fille de Phyo Phyo, elle aussi décédée récemment. Qiyo s'était écroulée le 28 mai après avoir montré la veille des symptômes d'apathie et un manque d'appétit.

L'enquête avait conclu que l'animal avait succombé au virus de l'herpès de l'éléphant. Celui-ci est présent de façon latente chez tous les pachydermes mais ce sont surtout les jeunes âgés de deux à huit ans qui y sont particulièrement sensibles. Il n'existe actuellement aucun vaccin contre le virus.

Le parc malinois soutient depuis longtemps la recherche dans la lutte contre l'herpès de l'éléphant. "Maintenant que nous avons perdu Qiyo, nous poursuivons cette lutte avec encore plus de motivation et de détermination", affirme Planckendael.

Un porte-clefs à l'effigie de Qiyo est désormais en vente dans les boutiques du zoo. La recette ira à la recherche contre l'herpès de l'éléphant. Il est également possible de faire un don auprès du parc pour soutenir ces travaux.

Par: rédaction 15/06/18 - 13h43