Fluxys, Eoly et Parkwind s'allient pour verdir le gaz naturel

© Dr..

Transformer l'électricité verte en hydrogène afin de pouvoir stocker et transporter cette énergie, c'est le nouveau projet commun de Fluxys, Eoly et Parkwind. Toutes trois ambitionnent de construire une installation "power-to-gas" à l'échelle industrielle pour "donner un coup de pouce à la durabilité du paysage énergétique en Belgique", annonce Fluxys mardi.

Le projet n'en est qu'aux prémices, l'étude de faisabilité détaillée doit encore être réalisée. Mais l'objectif est clair: concrétiser en Belgique une des premières installations "power-to-gas" à l'échelle industrielle, capable de convertir plusieurs mégawatts d'électricité en hydrogène vert, qui pourra ensuite être proposé au marché en tant que carburant ou matière première décarboné(e).

Rendre le gaz naturel vert aidera à compenser les fluctuations entraînées dans la production d'électricité par les énergies renouvelables que sont le soleil et le vent. "Le parc de production électrique à partir des renouvelables étant appelé à croître dans les années à venir, les fluctuations croissantes deviendront un véritable défi", appuie Fluxys. "Le projet entend apporter une solution à ce défi."

Dans ce cas précis, les partenaires vont examiner la possibilité d'utiliser l'installation "power-to-gas" pour compenser les fluctuations de la production d'électricité à partir des éoliennes offshore. Une fois l'électricité transformée en hydrogène, celui-ci pourra être transporté et stocké dans les infrastructures gazières existantes. "L'hydrogène vert, en tant qu'énergie ou matière première décarbonée, peut être utilisé dans les transports, la logistique et les processus industriels", affirme encore Fluxys.

Par: rédaction 24/04/18 - 11h10