Quand Juncker joue les coiffeurs

Une vidéo intrigante montrant l'arrivée du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker où il ébouriffe subitement et vigoureusement la cheffe adjointe du protocole Pernilla Sjölin en la saluant est devenue virale et suscite la controverse sur les réseaux sociaux. L'intention derrière le geste, probablement comique, reste floue.

Blague ou transgression?, s'interroge lundi le quotidien flamand De Morgen au sujet du comportement du sexagénaire luxembourgeois filmé vendredi en marge du sommet européen à Bruxelles, rappelant un précédent geste similaire sur Guy Verhofstadt, en février au Parlement européen à Strasbourg.

De l'humour...
"L'image de l'UE n'est déjà pas au mieux. On pourrait s'en passer, à quelques mois des élections de mai", réagit une source anonyme bien placée au sein de l'UE auprès du Morgen, ajoutant: "Tout le monde sait bien que c'était de l'humour -de ce non-conformiste qui embrasse aussi les gens sur le front- mais comme cet incident se produit avec une femme, ça prend une dimension inappropriée. Elle travaille à son service et n'est pas en position de dire non."

Caricature
"Juncker n'a plus d'agenda, ne doit plus être réélu et peut maintenant être qui il veut être", note le professeur Hendrik Vos (université de Gand), spécialiste de politique européenne. "Les politiques ne sont que des êtres humains", relativise-t-il, ne voyant pas de geste transgressif dans ce shampoing improvisé. "Les médias russes surtout répandent volontiers une sorte de caricature de Juncker, mais il n'est certainement pas un Boris Eltsine", compare le professeur au sujet de la consommation excessive d'alcool qu'on prête au président de la Commission.

L'instant WTF est à voir ci-dessus vers 0:31 dans la vidéo YouTube complète de l'agence russe Ruptly. Si la version courte intégrée ci-dessous via Twitter ne se lance pas, cliquez ici.

Avec Pernilla Sjölin, vendredi à Bruxelles © Ruptly.
Avec Guy Verhofstadt, en février à Strasbourg © reuters.
Avec Charles Michel, lors d'un sommet à Riga, en mai 2015 © epa.
© epa.

Par: rédaction 17/12/18 - 14h31