Trump se moque d'une candidate pro climat qui prend la parole sous la neige

© reuters.

Amy Klobuchar, a rejoint ce dimanche la cohorte de candidats démocrates qui se presse déjà sur la ligne de départ pour tenter de battre le président républicain Donald Trump en novembre 2020. Amy Klobuchar, une candidate qui veut lutter contre le réchauffement climatique, a lancé sa campagne à moins 10 degrés dans l'État du Minnesota. Trump y a vu une occasion de relancer le débat.

Le nom d'Amy Klobuchar, âgée de 58 ans, est connu depuis un moment. Elle est considérée comme une démocrate modérée, contrairement aux candidates plus progressistes comme Kamala Harris et Elizabeth Warren.

Un discours de rassemblement
Sous la neige, par près de -10°C à Minneapolis, la sénatrice du Minnesota a lancé sa candidature sur un message optimiste de rassemblement, au-delà des lignes partisanes. "Arrêtez la peur et arrêtez la haine", a-t-elle crié. "Le sentiment d'union se fracture à travers notre nation, miné par la nature mesquine et vicieuse de nos politiques", a affirmé la sénatrice de 58 ans, perçue comme plus centriste que les autres candidats déjà en lice. "Ca suffit". 

Le climat
Amy Klobuchar a également promis d'investir dans les emplois verts et a indiqué qu'elle adhérerait à l'accord sur le climat de Paris, où Trump a retiré les Etats-Unis de l'accord en 2017. Cette déclaration sous la neige était une occasion idéale pour Trump de se relancer dans ses moqueries sur le climat. "Et ça recommence. Amy Klobuchar annonce sa candidature à l'élection présidentielle. Elle parle fièrement de la lutte contre le réchauffement climatique en pleine tempête de neige, de glace et de gel. Mauvais timing. Vers la fin de son discours, elle ressemblait à un bonhomme de neige! "

La réponse de Kobuchar aux moqueries de Trump
Amy Klobuchar a réagi: J'ai la science de mon côté, président Trump. Je suis impatiente de discuter du changement climatique avec vous (et de nombreux autres problèmes). Et je me demande comment vos cheveux feraient face à une telle tempête de neige", a-t-elle ajouté en plaisantant.

Trump interpréte les températures glaciales comme étant la preuve que le rechauffement climatique n'existe pas. Il nie le fait que la météo et le climat actuels soient deux concepts complètement différents. Les températures mondiales sont en hausse et une météo glaciale pour un jour ou une semaine ne change pas cet état, assurent les spécialistes. La météo est extrêmement variable et peut être influencée par la pression atmosphérique, la température, l'humidité, la vitesse du vent, la direction du vent, etc. Ce sont des données sur le court terme alors que le climat s'analyse sur le long terme.

Assurance santé, avortement, immigration
De la lutte contre le changement climatique à la réforme de l'immigration, en passant par les tragédies "honteuses" causées par un système d'assurance-santé inégalitaire, Amy Klobuchar n'a pas hésité pour autant à lancer un fort plaidoyer sur des sujets profondément polarisants aux Etats-Unis. Soutenant le droit à l'avortement, elle n'hésite pas à critiquer vigoureusement Donald Trump.

Populaire dans le Minesota
Connue pour ses manières sans prétention, Amy Klobuchar a été largement réélue pour un troisième mandat, en novembre 2018, dans le Minnesota. Elle y reste très populaire, y compris dans les bastions miniers qui ont basculé en faveur de Donald Trump en 2016. Un atout de poids face à ses actuel concurrents démocrates. Avec une pensée pour l'enfant chéri de Minneapolis, le musicien Prince, elle a retracé son parcours d'ancienne procureure et petite-fille d'un mineur. Elle fut la première femme élue au Sénat américain par les électeurs du Minnesota. Cordiale mais ferme, elle s'était faite remarquer lors de l'audition sénatoriale du juge conservateur controversé Brett Kavanaugh en septembre.

Malgré ses airs affables, des médias américains ont fait état ces derniers jours de sa dure réputation auprès de ses assistants, citant pour étayer ces rumeurs la grande rotation au sein de son personnel.

Un nombre record de candidates
Entre-temps, dix démocrates se sont déjà officiellement présentés comme candidats aux primaires, dont cinq femmes, un nombre record pour l'élection présidentielle. 

© epa.
© epa.
© epa.
© reuters.
© reuters.
© reuters.

Par: rédaction 11/02/19 - 06h51