Emmanuel et Brigitte Macron pris en otage par Laeticia Hallyday

© afp.

La facture de l'enterrement du taulier à la Madeleine n'a toujours pas été réglée.

La nuit du 5 au 6 décembre, avant même que les aînés de Johnny Hallyday ne soient prévenus du décès de leur père, Laeticia a lancé un communiqué de presse et contacté son amie Brigitte Macron. Très vite, la Première dame et son chef de cabinet ont mis sur pied, dans la maison de Marnes-la-Coquette, ce qui allait devenir le grand hommage populaire à la Madeleine, en souvenir de l'idole des jeunes. 

Une cérémonie plus confidentielle
Épaulée par Sébastien Farran, la veuve du taulier a voulu une cérémonie somptueuse, avec un cortège, des fleurs, la présence du Président,... Le tout pour un coût exorbitant, ce qui allait être réglé plus tard. À l'époque, on ne leur demande pas leur avis mais Laura et David sont contre. Ils auraient aimé quelque chose de plus confidentiel. 

Un "hommage national"
Dans les semaines qui suivent, la facture arrive. On parle "d'hommage national" alors Laeticia n'a pas l'intention de payer. À l'Élysée, on s'insurge. Seule la sécurité et l'encadrement par la police lors de la descente sur les Champs-Elysées seront pris en charge par l'État. Proche des aînés de Johnny, Bernard Montiel raconte que David et Laura sont encore sidérés par cette affaire. Un an après d'ailleurs, la facture n'est toujours pas réglée.

© afp.
© afp.

Jeanne Poma. 7/12/18 - 11h33