Agoria et Orange contre la venue d'un 4e acteur sur le marché des télécoms

© belga.

Agoria, la fédération de l'industrie technologique, qui représente notamment les opérateurs télécoms, n'est guère favorable à l'idée du ministre des Télécommunications Alexander De Croo (Open Vld) d'encourager la venue d'un quatrième acteur sur le marché belge. "Cela n'entraînera qu'une offre de services réduite et cela va freiner les investissements. Personne ne va en sortir gagnant", a déclaré Marc Lambotte, CEO d'Agoria. Même son de cloche du côté d'Orange, qui estime cette proposition non réalisable.

Proximus, Orange et Telenet sont actuellement actifs dans le domaine de la téléphonie mobile. Alexander De Croo entend profiter de la mise aux enchères des fréquences mobiles de l'an prochain pour faire venir un quatrième acteur. Une partie de ces fréquences lui serait réservée. En plus des fréquences actuelles, dont les licences expirent en mars 2021, de nouvelles seront mises aux enchères, notamment pour l'utilisation de la 5G à partir de 2020.

Agoria pense que le ministre n'obtiendra que l'inverse de ce qu'il a en tête. "Cela va réduire la qualité du service et freiner le développement de la 5G", prédit M. Lambotte. "Les opérateurs existants vont devoir remettre une partie du spectre qu'ils occupent aujourd'hui. Et dans certaines zones urbaines, ce spectre est déjà pratiquement plein à l'heure actuelle."

"Cela va engendrer trop de frais"
Alors que la consommation de données mobiles augmente de façon exponentielle, les intentions de M. De Croo pourraient aboutir à une perte de qualité, estime la fédération. "Les plans du ministres rendent l'avenir incertain pour le secteur des télécoms en Belgique", conclut Agoria.

De son côté, Orange Belgique estime que la proposition du ministre n'est tout simplement pas réalisable. "Cela va engendrer trop de frais et va avoir un impact sur les investissements futurs dans le réseau."

Pour Orange, le marché mobile est déjà assez compétitif en Belgique: il y a trois grosses marques (Proximus, Orange et Telenet (Base)) et toute une série de MVNO, comme Mobile Vikings ou LycaMobile, des opérateurs virtuels qui louent la capacité de réseau d'un des trois grands.

Par: rédaction 13/06/18 - 14h57