Alibaba va investir 75 millions d'euros à Liège Airport

© belga.

Alibaba va investir 75 millions d'euros à Liège Airport afin d'y implanter son premier hub logistique européen, a-t-il annoncé mercredi matin à l'occasion de la signature officielle des projets liant le groupe chinois à la Belgique et à la Région wallonne. Le Premier ministre Charles Michel a vanté pour l'occasion les atouts économiques du pays.

Ce n'est pas directement Alibaba qui arrive à Liège mais bien sa filiale logistique Cainiao, qui va y construire un entrepôt de 220.00 mètres carrés afin d'accueillir un hub logistique. Quelque 75 millions d'euros y seront investis et plusieurs centaines d'emplois directs -avant peut-être plusieurs milliers, espèrent plusieurs responsables wallons- seront créés. Les opérations devraient y débuter au début 2021.

Liège fera partie, tout comme Hong Kong, Dubaï, Kuala Lumpur et Moscou, du réseau mondial de Cainiao. Certains avions ont d'ailleurs déjà relié la ville chinoise de Hangzhou à Liège au moment de la fête annuelle des célibataires en Chine, le 11 novembre dernier. De tels vols se poursuivront à l'avenir et des solutions temporaires vont être recherchées avec des partenaires locaux, assure-t-on d'ailleurs chez Alibaba.

"Un jour historique" selon Charles Michel
L'arrivée à Liège Airport d'Alibaba constitue "un moment très important, et pas seulement pour la Belgique", a estimé mercredi le Premier ministre Charles Michel. "C'est un jour historique", a-t-il lancé lors de la signature officielle des projets liants le géant chinois de l'internet et de l'e-commerce à l'aéroport liégeois.

Charles Michel a rencontré Jack Ma, le patron d'Alibaba, à plusieurs reprises ces derniers mois, a-t-il rappelé. Il l'avait notamment reçu à son cabinet à Bruxelles en juillet.

A ces différentes occasions, il a pu lui démontrer combien le pays était devenu plus attractif pour les investisseurs, le fruit des réformes entreprises il y a quatre ans avec son gouvernement, a-t-il affirmé.

Il s'est enfin félicité d'avoir réussi à attirer une très grande entreprise mondiale. "C'est un signal que nous envoyons aux autres entreprises dans le monde. Notre pays a des atouts et des métiers et une capacité à se développer!"

Les deux atouts de Liège Airport: sa situation et sa logisitique
De son côté, le groupe chinois a souligné l'importance géographique de la Belgique et de Liège, au centre de l'Europe, et les atouts logistiques importants de l'aéroport pour justifier son implantation en Wallonie, notamment avec des vols cargo entre la Belgique et la Chine. Viennent s'y ajouter, d'une part, les liaisons aériennes classiques entre Bruxelles ou Charleroi (même si le projet Air Belgium est actuellement entre parenthèses, ndlr) et le pays asiatique et, d'autre part, la ligne ferroviaire de fret connectant l'aéroport wallon à la ville de Zhengzhou, qui s'est spécialisée dans la création de hubs logistiques.

Si les opérations au sein des nouvelles installations ne débuteront que début 2021, Alibaba en effectue déjà avec Liège Airport. "Des solutions temporaires, notamment pour des entrepôts, seront trouvées avec des partenaires locaux", assure l'entreprise, qui ne souhaite toutefois pas encore avancer de chiffres en matière de création d'emplois.

L'entreprise s'est sentie "encouragée" par le gouvernement belge
Les autorités belges, fédérales ou régionales, ont rencontré à plusieurs reprises des responsables d'Alibaba ces six derniers mois, rappelle aussi le groupe chinois. "Même le roi Philippe a rencontré notre patron Jack Ma", se souvient ainsi James Song, l'un de ses directeurs. L'entreprise s'est sentie "encouragée" dans ses démarches par le gouvernement belge.

Outre le hub européen à Liège, la Belgique s'est engagée, en tant que premier pays européen, à intégrer l'Electronic World Trade Platform (eWTP), la première plateforme mondiale de commerce électronique, développée par Alibaba. Cela devrait faciliter un accès plus large et plus équitable aux débouchés commerciaux transfrontaliers, en particulier pour les petites et moyennes entreprises (PME) belges.

© photo news.

Par: rédaction 5/12/18 - 13h00