Les seniors seraient plus prompts à partager des fake news

© getty.

Les personnes âgées sont plus enclines à propager des "fake news" sur Facebook que les jeunes, selon une étude publiée jeudi dans Sciences Advances et dont Le Figaro se fait l'écho.

En 2016, lors de l'élection présidentielle américaine, les personnes de plus de 65 ans ont diffusé sept fois plus de fausses informations que les 18-29 ans sur le réseau social - il est vrai, de plus en plus délaissé par la jeune génération au profit d'Instagram ou Snapchat. Le constat est néanmoins cruel pour la génération des "baby-boomers". Celui-ci a été rendu possible grâce à une application scrutant les "timelines" d'internautes volontaires et qui repère les "fake news" en tout genre. Près de 500 sites web réputés pour publier des infos érronées avaient préalablement été réportiés par les chercheurs de l'université de Princeton. Vingt-et-un d'entre eux étaient "clairement" pour le candidat Trump, ajoute le Figaro.

Les chercheurs ont également constaté que plus l'âge de l'internaute était avancé, plus il avait tendance à partager de fausses informations. Précisons que seulement 8,5% de ce panel "représentatif de la population américaine" selon l'étude ont partagé des fake news avec leurs amis, un ratio finalement assez faible. Les chercheurs assurent avoir collecté ces résultats sans avoir été pollués par des "bots", à savoir des logiciels automatiques.

Par: rédaction 11/01/19 - 12h02

OracleJSP: An error occurred. Consult your application/system administrator for support. Programmers should consider setting the init-param debug_mode to "true" to see the complete exception message.