"Si on gagne, probablement que personne n'ira au boulot!"

© epa.

"Je ne peux vraiment pas imaginer ce qui arriverait en Croatie si on gagnait la Coupe du Monde", a répondu le sélectionneur Zlatko Dalic, "probablement que personne n'irait au boulot", a-t-il plaisanté mardi à la veille de la demi-finale contre l'Angleterre à Moscou.

"Déjà qu'en ce moment on ne travaille pas beaucoup, imaginez ce que ce serait si on gagnait", a encore observé en riant le sélectionneur de la Croatie, interrogé sur la recette de son pays pour être aussi performant en Coupe du Monde, malgré ses 4 petits millions d'habitants.

"Tout est possible dans notre pays, nous avons 4 millions d'entraîneurs, 4 millions de joueurs... Tout est possible", a-t-il expliqué. "En ce moment, tout le monde est dans la rue pour faire la fête, et bien sûr c'est un grand motif de fierté pour nous."

"Nous sommes revenus après 20 ans (et la dernière demi-finale de Coupe du Monde disputée par la Croatie, en 1998, ndlr) et je suis certain que nous le méritons. Et une des raisons les plus importantes pour laquelle nous le méritons, c'est le fait qu'on puisse rendre autant de personnes heureuses chez nous", a encore assuré Dalic.

Interrogé sur l'état de ses troupes, alors que le défenseur Sime Vrsaljko et dans une moindre mesure le gardien titulaire Danijel Subasic ont été touchés physiquement contre la Russie et que la Croatie a disputé deux fois 30 minutes de prolongations en huitième comme en quarts de finale, il a répondu "vouloir des joueurs à 100% physiquement" pour la rencontre.

Par: rédaction 11/07/18 - 07h14