"Les Diables Rouges sont un mystère" pour Daniel Riolo

© photo news.

Il y a une semaine, Daniel Riolo s'étonnait dans l'After Foot que les Diables Rouges n'étaient pas cités comme favoris. Nous avons contacté le journaliste RMC pour en savoir plus sur sa perception de notre équipe nationale.

Daniel, qu'est-ce que les Diables Rouges vous inspirent?
Une sorte de mystère. Je vois de très bons joueurs mais je n'arrive pas à comprendre si le puzzle va être assemblé correctement. C'est une équipe que tout le monde veut entrainer, tous les joueurs sont bons, cools et sympas. Une équipe qui me plait beaucoup aussi. Un vrai outsider pour le titre derrière le Brésil, l'Espagne et l'Allemagne. Reste à voir si le talent peut être au service du collectif.

Vous ne citez pas la France?
A partir du moment où on dit que la France est un outsider, c'est le cas pour la Belgique aussi. Les Diables n'ont rien à envier à la France. Peut-être en attaque aussi mais les Bleus manquent aussi d'animation offensive.

Qu'est-ce qui manque aux Diables Rouges?
Difficile à savoir. C'est un aboutissement collectif dont ils ont besoin, la preuve que ça peut coller dans un tournoi. Montrer que ce n'est pas une somme d'individualités mais un collectif. Tout le monde doit en prendre plein la vue quand on les voit jouer avec les Diables, car on sait que ça marche dans leur club respectif.

C'est donc la faute de l'entraineur, Roberto Martinez?
Si cela ne fonctionne pas, c'est qu'ils n'arrivent pas à trouver le coach capable de faire cet assemblage. On les attendait il y a deux ans à l'Euro et ils ont déçu dans le jeu. On disait que c'était à cause de Marc Wilmots mais avec le nouvel entraineur, il y a une attente. J'ai envie de voir Eden Hazard au top, j'ai envie de voir le Dembélé de Tottenham, le Meunier du PSG, le Lukaku de Manchester... j'ai presque envie que ça marche, car sinon ce sera un gâchis. Quand au milieu tu as De Bruyne, un top 3 mondial pour moi, je ne peux pas croire que ça ne marche pas.

Ce serait un souci d'osmose?
Ou de régularité aussi. Il y a plein de joueurs qui sont capables d'être extraordinaires comme moyens. Chaque mec doit prouver qu'il est plus que l'individualité dans son club. Un joueur comme Hazard a eu des hauts et des bas. Il doit être capable de sortir du confort de son club et d'être performant. De Bruyne est un joueur incroyable dans le schéma de Guardiola mais il doit l'être aussi dans un autre système.

A propos de joueurs, quid de Kompany?
Je ne sais pas. J'ai l'impression que ce joueur est... on sent bien que c'est le mec qui est l'âme de l'équipe, qu'il est important, que c'est un mec bien. Mais il manque de fiabilité, chaque fois qu'on en attend beaucoup, il déçoit par une blessure ou par une erreur. J'ai l'impression qu'il a plus déçu que rassuré alors qu'intrinsèquement, c'est un talent incroyable.

Et la non-sélection de Radja Nainggolan, logique ou pas?
C'est chaque fois la même chose. Sané n'est pas pris avec l'Allemagne, Benzema toujours écarté. Le sélectionneur fait ses choix et je ne suis pas scandalisé quand un joueur d'un bon niveau n'est pas repris. Et avec Radja, c'est parfois je suis bon, parfois je fais le con. Cela dépend.

"La Belgique n'a rien à envier à la France. Peut-être au niveau de l'attaque" © photo news.
Daniel Riolo est perplexe quand il s'agit de Vincent Kompany © photo news.
 
De Bruyne est un joueur incroyable dans le schéma de Guardiola mais il doit l'être aussi dans un autre système.
Daniel Riolo
KDB et Hazard doivent prouver en équipe nationale comme ils le font en club selon le journaliste français © photo news.

Georges Xouras 13/06/18 - 07h00